Stats - La fiabilité des équipes en 2014

partages
commentaires
Stats - La fiabilité des équipes en 2014
2 juil. 2014 à 10:30

Avant le début de la saison, tous les patrons d’équipe s’accordaient à faire de la fiabilité le principal facteur décisif pour 2014

Avant le début de la saison, tous les patrons d’équipe s’accordaient à faire de la fiabilité le principal facteur décisif pour 2014. Avec l’introduction de la nouvelle réglementation moteur, on pouvait comprendre cette crainte. Après huit Grand Prix disputés cette saison, le recul est suffisant pour dresser un premier bilan.

Sans surprise, la fiabilité a joué un rôle déterminant depuis le début de l’année, mais on s’aperçoit aussi que les équipes et motoristes ont dépassé les attentes sur ce point. Là où certains prédisaient des courses avec 50% d’abandons, on constate finalement une fiabilité plus solide qu’annoncée.

Cruciale mais pas décisive, c’est ce que l’on peut déduire des chiffres après huit épreuves. Avec un taux de 100% à l’arrivée, Ferrari est leader dans le domaine de la fiabilité mais distancée au championnat. A l’inverse, Mercedes paye les deux abandons de Lewis Hamilton en Australie et au Canada, ce qui ne l’empêche pas de dominer la concurrence.

L’un des chiffres les plus intéressants concerne sans doute Toro Rosso. Avec seulement la moitié des courses terminée si l’on cumule les deux monoplaces, l’équipe italienne est la moins fiable du plateau. Paradoxalement, elle a placé une voiture dans les points bien plus fréquemment que Marussia, Caterham, Lotus et Sauber.

Formule 1 - La fiabilité en 2014
Ecurie Départs Arrivées % Top 10 %
  Ferrari 16 16 100% 14 87.5%
  McLaren 16 15 93.8% 9 56.3%
  Force India 15 14 93.3% 13 86.7%
  Mercedes 16 14 87.5% 14 87.5%
  Williams 16 14 87.5% 11 68.8%
  Marussia 16 12 75% 1 6.3%
  Red Bull 16 11 68.8% 11 68.8%
  Caterham 16 10 62.5% 0 0%
  Lotus 15 9 60% 2 13.3%
  Sauber 16 9 56.3% 0 0%
  Toro Rosso 16 8 50% 5 31.3%
Prochain article Formule 1
Sauber - Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai lancé Räikkönen!

Previous article

Sauber - Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai lancé Räikkönen!

Next article

Simona de Silvestro - le moment est venu d'être en F1

Simona de Silvestro - le moment est venu d'être en F1
Charger les commentaires