Stats - Räikkönen, la fin d'une longue attente

partages
commentaires
Stats - Räikkönen, la fin d'une longue attente
Par : Fabien Gaillard
22 oct. 2018 à 17:15

Retrouvez toutes les statistiques et les chiffres essentiels du Grand Prix des États-Unis 2018 de Formule 1, remporté par Kimi Räikkönen sur Ferrari.

Diapo
Liste

1/15

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Lewis Hamilton a signé à Austin sa 81e pole position en carrière ainsi que la 99e pour l'écurie Mercedes et la 182e d'un moteur à l'Étoile. Il s'agissait de la troisième à Austin, toutes réalisées consécutivement.

2/15

Photo de: Steve Etherington / LAT Images

Mais en s'emparant des commandes dès le départ puis en résistant aux assauts de Hamilton et de Max Verstappen, c'est Kimi Räikkönen qui a remporté la course, signant ainsi sa 21e victoire en F1, la 235e de la Scuderia Ferrari et la 236e d'un moteur de Maranello.

3/15

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Cette victoire, qui constitue le premier succès de Räikkönen aux États-Unis, met fin à une période de 5 ans, 7 mois et 4 jours sans succès depuis le GP d'Australie 2013. Le record dans ce domaine appartient à Riccardo Patrese avec 6 ans, 6 mois et 28 jours entre les victoires au GP d'Afrique du Sud 1983 et de Saint-Marin 1990.

4/15

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

En revanche, entre le GP d'Australie 2013 et le GP des États-Unis 2018, 114 courses se sont écoulées sans le moindre succès. C'est cette fois-ci un record, la disette de Patrese ne représentant "que" 98 GP.

5/15

Photo de: DaimlerChrysler

Les 15 ans, 6 mois et 28 jours entre la première victoire du Finlandais lors du GP de Malaisie 2003 (photo) et la dernière en date à Austin ce dimanche constituent un nouveau record. Räikkönen devance Michael Schumacher dans le domaine, 14 ans, 1 mois et 1 jour séparant la victoire de l'Allemand au GP de Belgique 1992 et celle au GP de Chine 2006.

6/15

Photo de: Sutton Motorsport Images

Räikkönen a remporté le Grand Prix des États-Unis à l'âge de 39 ans et 4 jours. Il faut remonter au Grand Prix d'Australie 1994 (photo) pour trouver trace d'un vainqueur plus âgé puisque Nigel Mansell avait gagné à 41 ans, 3 mois et 5 jours.

7/15

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Parti 18e, Max Verstappen a terminé second de la course, à moins de deux secondes du vainqueur. C'est le 19e podium de la carrière du Néerlandais, soit autant que Dan Gurney, Patrick Depailler, Mario Andretti et Giancarlo Fisichella.

8/15

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

C'est la deuxième fois dans sa carrière que Verstappen monte sur un podium après être parti hors du top 10, après avoir signé la troisième place lors du GP de Chine 2017 en s'étant élancé du 16e rang. C'est la remontée la plus importante lors d'un Grand Prix des États-Unis depuis celle de Teo Fabi en 1984, qui était parti 23e avant de franchir la ligne au troisième rang.

9/15

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

En terminant troisième, Lewis Hamilton a signé le 132e podium de sa carrière. Michael Schumacher est toujours le recordman dans ce domaine avec 155 podiums.

10/15

Photo de: Steve Etherington / LAT Images

C'est la première fois que le Britannique monte sur le podium à Austin pour autre chose qu'une victoire (en 2013, il avait terminé quatrième).

11/15

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Le leader du championnat a signé le meilleur tour en course avec 1'37"392 (203,783 km/h de moyenne). C'est le nouveau record du tour de la piste du Circuit des Amériques. C'est aussi le 41e meilleur tour de la carrière de Hamilton, soit autant qu'Alain Prost. Deux pilotes en comptent plus : M. Schumacher (77) et Räikkönen (46).

12/15

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

La troisième place de Hamilton couplée à la quatrième de Vettel ont empêché le Britannique d'être sacré Champion ce dimanche. Chose étonnante, c'est la première fois qu'un Grand Prix se tenant un 21 octobre ne couronne pas de pilote. En effet, Niki Lauda avait été titré au Portugal en 1984, Ayrton Senna au Japon en 1990 et Räikkönen au Brésil en 2007.

13/15

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Avec la sixième place de Nico Hülkenberg et la septième de Carlos Sainz, Renault a signé son meilleur résultat d'ensemble depuis son retour en F1.

14/15

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Grâce à sa neuvième place, Brendon Hartley a signé son meilleur résultat en Formule 1.

15/15

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Esteban Ocon et Kevin Magnussen ont été disqualifiés après la course, respectivement pour débit d'essence trop élevé dans le premier tour et pour dépassement de la limite d'essence autorisée sur la longueur de la course. C'est la première fois que deux pilotes sont disqualifiés d'une même course depuis le GP d'Australie 2011, où les deux Sauber l'avaient été pour aileron arrière non conforme.

Article suivant
Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis

Article précédent

Vidéo - Le top 10 du GP des États-Unis

Article suivant

La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course

La Mercedes de Hamilton "en mille morceaux" avant la course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Statistiques