Stats - À Verstappen les lauriers, à Hamilton la légende

partages
commentaires
Stats - À Verstappen les lauriers, à Hamilton la légende
Par : Fabien Gaillard
29 oct. 2018 à 17:31

Retrouvez toutes les statistiques et les chiffres essentiels du Grand Prix du Mexique 2018 de Formule 1, remporté par Max Verstappen sur Red Bull.

Diapo
Liste

1/14

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Daniel Ricciardo a signé à Mexico la troisième pole position de sa carrière, soit autant que José Froilán González, Tony Brooks, Dan Gurney, Jean-Pierre Jarier, Jody Scheckter, Elio De Angelis et Teo Fabi. C'est aussi la première hors de Monaco. Il s'agissait également de la 60e pole de Red Bull et de la troisième d'un moteur TAG Heuer (il s'agit de son appellation officielle même s'il s'agit évidemment d'un moteur Renault).

2/14

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Il fallait remonter au Grand Prix des États-Unis 2013 pour trouver trace d'une première ligne 100% Red Bull. C'est le 24e doublé sur la grille de l'écurie autrichienne dans son Histoire.

3/14

Photo de: Simon Galloway / Sutton Images

Le lendemain c'est cependant Max Verstappen qui s'est imposé, remportant ainsi sa cinquième victoire en F1, autant que Giuseppe Farina, Clay Regazzoni, John Watson, Michele Alboreto et Keke Rosberg. C'est également la 59e pour Red Bull et la neuvième pour un moteur TAG Heuer.

4/14

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Le Néerlandais est devenu le pilote à remporter le plus de courses sans jamais avoir signé de pole position, surpassant dans ce domaine Bruce McLaren et Eddie Irvine. C'est aussi la première fois qu'il s'impose sur un circuit où il a déjà gagné auparavant.

5/14

Photo de: Simon Galloway / Sutton Images

Deuxième à l'arrivée, Sebastian Vettel est monté sur le 110e podium de sa carrière en F1. Seuls Michael Schumacher (155) et Lewis Hamilton (132) font mieux. Il s'agit du premier podium pour l'Allemand à Mexico et de son meilleur résultat depuis le GP de Belgique en août dernier.

6/14

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

102e podium en carrière pour Kimi Räikkönen, qui revient à quatre unités d'Alain Prost.

7/14

Photo de: Steven Tee / LAT Images

En terminant quatrième, Lewis Hamilton a assuré le cinquième titre mondial de sa carrière, rejoignant Juan Manuel Fangio au palmarès et se trouve désormais à deux couronnes de Michael Schumacher.

8/14

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

C'est la troisième fois sur cinq championnats que Hamilton ne monte pas sur le podium lors de la course qui le sacre : ce fut déjà le cas en 2008 (cinquième au Brésil) et en 2017 (neuvième au Mexique). En 2014 et 2015, en revanche, il s'est imposé le jour de son titre, respectivement à Abu Dhabi et Austin.

9/14

Photo de: Simon Galloway / Sutton Images

Cette quatrième place met en tout cas fin à une série de neuf podiums consécutifs pour le Britannique. C'était la troisième fois dans sa carrière qu'il réussissait au moins neuf podiums d'affilée. Dans ce domaine, seul Michael Schumacher a réussi pareille performance. Sebastian Vettel et Nico Rosberg comptent eux deux séries similaires.

10/14

Photo de: LAT Images

Hamilton rejoint également Schumacher au rang des pilotes qui ont le plus été titrés avec un seul motoriste : l'Allemand a décroché cinq titres avec Ferrari et le Britannique ses cinq couronnes avec Mercedes.

11/14

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Sebastian Vettel marche sur les traces d'Emerson Fittipaldi (1973), Niki Lauda (1976), Jacques Laffite (1979) et Alain Prost (1982) en devenant le cinquième homme à être vaincu pour le titre après avoir gagné les deux premières courses de la saison.

12/14

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Cinquième en piste, Valtteri Bottas s'est offert en fin d'épreuve le meilleur tour en course, en 1'18"741 (196,777 km/h), à peine 44 millièmes devant le meilleur tour de l'an passé. C'est le sixième meilleur tour de la saison du Finlandais et le neuvième de sa carrière, soit autant que Denny Hulme, Ronnie Peterson et Jacques Villeneuve.

13/14

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Huitième à l'arrivée, Stoffel Vandoorne a mis fin à une disette de 14 GP sans le moindre point.

14/14

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Pour la première fois depuis les GP de Belgique et d'Italie 2015, Marcus Ericsson a inscrit des points lors de deux courses consécutives. Le Suédois, en obtenant les deux points de la neuvième position, dispose désormais de neuf unités au classement pilotes, égalant donc d'ores et déjà son meilleur total, datant lui aussi de 2015.

Article suivant
Gasly critique le manque de "fair-play" d'Ocon

Article précédent

Gasly critique le manque de "fair-play" d'Ocon

Article suivant

Leclerc : "À la fin, on avait le rythme des leaders !"

Leclerc : "À la fin, on avait le rythme des leaders !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Statistiques