Steiner a appris le problème de baquet par la mère de Schumacher

Günther Steiner n'était pas au courant du petit problème de baquet de Mick Schumacher avant que la mère du pilote ne l'en informe, la semaine dernière au Grand Prix de France.

Steiner a appris le problème de baquet par la mère de Schumacher

Avant le Grand Prix de Styrie ce week-end au Red Bull Ring, Mick Schumacher a révélé que sa position de conduite dans le baquet de la Haas n'était pas parfaite, le pilote se retrouvant légèrement décalé et "assis de travers". Cette situation a en fait émergé à la suite d'un échange filmé entre l'Allemand et Sebastian Vettel à l'issue du Grand Prix de France la semaine dernière, où l'on voyait le pilote Aston Martin penché sur le cockpit de son compatriote après une discussion entre les deux hommes.

Tout en dévoilant ce petit souci jeudi dernier, Schumacher a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'un énorme problème et qu'il n'affectait pas son pilotage, d'autant qu'il avait déjà rencontré ce cas de figure par le passé en formules de promotion. Le rookie a précisé que son équipe ajusterait les choses en temps voulu, probablement au moment de la trêve estivale.

L'anecdote va cependant encore plus loin puisque Günther Steiner, directeur de Haas F1, a confié vendredi à Spielberg qu'il n'était pas au courant de ce problème avant d'en être informé par Corinna Schumacher, la mère de son pilote, lors du Grand Prix de France.

"En fait, je l'ai découvert pour la première fois lorsque sa mère m'a dit en France qu'il y avait un problème avec le baquet", explique Steiner. "J'ai dit que je n'étais pas au courant. Après, je crois que c'est encore quelque chose qui a pris de grandes proportions en disant qu'il voulait un nouveau baquet. Mais il a dit lui-même qu'il n'y avait pas d'urgence."

Lire aussi :

Steiner estime que ce petit problème a été exagéré par le fait qu'il devienne un sujet de discussion en quelques jours, et assure que Haas sera en mesure de mouler un nouveau baquet à tout moment si le besoin s'en fait sentir.

"Je crois qu'il n'est pas complètement droit [dans la voiture], ce qui fait qu'il y a peut-être un point de compression ou quelque chose comme ça. Mais il n'est pas non plus assis à 45 degrés, ni avec le corps complètement tordu, ni dans une voiture pas droite. Je crois qu'il y a un décalage, parce que Sebastian est allé voir dans la voiture et ensuite ça a fait tout une histoire, mais ça va. Je n'étais même pas au courant avant que sa mère ne m'en parle, donc ça ne doit pas être si grave. Nous lui ferons un baquet dès qu'il en voudra un, et quand il pensera être dans la bonne position pour le faire."

Jeudi, Mick Schumacher avait d'ailleurs précisé que Sebastian Vettel avait parlé de ce baquet un peu de travers avec sa mère, tout en insistant sur la légèreté de ces discussions et à nouveau sur le peu d'incidence de ce décalage sur son confort de pilotage. Le pilote allemand estimait qu'il y avait d'autres priorités dans l'immédiat chez Haas.

"Dans l'immédiat, c'est une préoccupation secondaire pour nous", assurait-il. "L'essentiel est que tout soit prêt pour les week-ends, d'être bien préparé, et peut-être se concentrer sur autre chose qu'un sujet qui ne m'affecte pas en ce moment."

partages
commentaires
GP de Styrie - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP de Styrie - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Le GP de Russie va quitter Sotchi pour Saint-Pétersbourg

Le GP de Russie va quitter Sotchi pour Saint-Pétersbourg
Charger les commentaires