"Pas de grands résultats" : Steiner avertit les fans de Schumacher

Günther Steiner ne doute pas que les fans de Mick Schumacher sauront tempérer leurs attentes en 2021, mais insiste néanmoins sur la communication que Haas devra adopter autour des résultats du pilote allemand.

"Pas de grands résultats" : Steiner avertit les fans de Schumacher

À force de dire et de répéter que Haas F1 vivra une saison difficile, les attentes autour de l'écurie américaine sont logiquement modestes. Néanmoins, la structure attirera inévitablement le feu des projecteurs cette année puisque c'est elle qui fera débuter en Grand Prix le jeune Mick Schumacher. Si les initiés savent que l'Allemand, fils de Michael Schumacher, n'aura que peu d'occasions franches de briller, Günther Steiner juge tout de même bon de tempérer les "attentes énormes" de ses fans. Il est clair pour l'écurie comme pour la Ferrari Driver Academy, programme auquel appartient Schumi Junior, que la saison 2021 qui va s'ouvrir à Bahreïn doit être celle d'un apprentissage méthodique et sain.

Lire aussi :

"Cette année, notre voiture n'est pas la meilleure", martèle Steiner, directeur de Haas, dans un entretien exclusif accordé à Motorsport.com. "Je dois le dire. Je l'ai toujours dit. Pour nous, c'est une année de transition. Je veux que nos deux pilotes – pas seulement Mick – apprennent autant que possible pour se préparer à l'année prochaine. Cette année, Mick ne décrochera pas de grands résultats, car il n'a pas le matériel pour. Mais son plus grand résultat sera d'apprendre autant que possible, et d'être prêt lorsque notre voiture sera meilleure, quand son futur commencera."

"Il n'est pas là juste pour deux ans, comme c'est habituellement le cas en F2 ou en F3. Il est là pour faire une longue carrière. La première année en Formule 1 est toujours difficile, c'est dur d'être tout de suite au rendez-vous et compétitif. Le matériel joue un rôle énorme. Nous avons pris une décision, qui est de ne pas faire de développement cette année afin de nous concentrer pleinement sur l'an prochain."

Ne pas être dans une démarche d'excuse mais dans une démarche réaliste.

Günther Steiner, directeur de Haas F1

Toute la difficulté de cette saison de rookie pour Mick Schumacher sera donc d'apprendre tout en signant des résultats en adéquation avec la monoplace qu'il aura entre les mains, même si cela implique qu'ils ne soient pas perçus de tous. Dans de telles conditions, Günther Steiner estime par exemple que voir son pilote débutant accéder un jour à la Q2 serait "absolument" un succès.

"Les fans ont des attentes énormes", reconnaît-il. "Mais je pense aussi qu'ils sont suffisamment informés pour savoir que ce n'est pas facile d'arriver en Formule 1, surtout dans notre situation. On essaie d'expliquer ça par des raisons valables, pas juste en se trouvant des excuses. Je n'aime pas les excuses. Je pense aussi que la presse peut faire beaucoup afin de ne pas accumuler trop de pression [sur ses épaules]. Mais si c'est le cas, nous devons être en mesure de faire avec. Mick sera capable de gérer ça."

"Il faut apprendre que le soleil ne brille pas toujours dans un sport comme la Formule 1, comme dans n'importe quel sport. Quand on connaît des jours difficiles, on apprend quelque chose. On apprend aussi énormément en perdant. Niki Lauda a dit qu'il apprenait beaucoup quand il perdait, pas quand il gagnait. Quand on gagne, on n'a pas besoin d'apprendre quoi que ce soit. Nous devons faire avec, nous devons communiquer ça, ne pas être dans une démarche d'excuse mais dans une démarche réaliste. C'est ce qui se passe. Notre objectif est de préparer nos deux pilotes à l'année prochaine. Ne l'oubliez pas : nous voulons signer les meilleurs résultats possibles. Nous serons toujours à l'attaque, partout. Mais les conditions sont juste un peu différentes cette année."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll 

partages
commentaires
Alfa Romeo est l'écurie qui a le plus surpris Russell aux essais
Article précédent

Alfa Romeo est l'écurie qui a le plus surpris Russell aux essais

Article suivant

L'obssession du secret reste dans "la nature de la F1"

L'obssession du secret reste dans "la nature de la F1"
Charger les commentaires