Stewart - Les pilotes prennent trop de libertés

Trois semaines après l'accident de Jules Bianchi, Jackie Stewart a eu des mots très forts concernant l'attitude en piste des pilotes de Formule 1

Trois semaines après l'accident de Jules Bianchi, Jackie Stewart a eu des mots très forts concernant l'attitude en piste des pilotes de Formule 1. Alors que beaucoup d'acteurs du sport ont rappelé que le danger et le risque étaient omniprésents dans le sport automobile, comme l'a fait Robert Kubica, Stewart estime que les pilotes sont peut-être parfois les premiers à l'avoir oublié.

"Aujourd'hui des libertés sont prises, que nous n'aurions jamais prises par le passé", a déclaré Stewart au micro de la BBC. "L'accident de Bianchi a peut-être fait prendre conscience à tous qu'ils ne sont pas protégés par une armure."

Triple Champion du Monde, Stewart pose notamment un œil anxieux sur certains duels en piste cette saison, et notamment les passes d'armes entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, comme ce fût le cas à Bahreïn ou encore en Belgique. Il regrette que, selon lui, seuls des événements dramatiques puissent rappeler la dangerosité du sport à certains.

"Le contact entre les roues et les manœuvres de dépassement serrées auraient pu facilement se terminer en larmes", prévient-il. "Nous ne devrions pas oublier qu'au dos du ticket il est dit que le sport automobile est dangereux. Malheureusement, et c'est quelque chose de terrible à dire, il faudra sans doute que la fatalité ramène tout le monde à la compréhension de ce que l'on ne peut pas et de ce que l'on ne doit pas faire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Robert Kubica , Jules Bianchi
Type d'article Actualités