Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

La stratégie à 2 arrêts est plus rapide à Melbourne mais...

partages
commentaires
La stratégie à 2 arrêts est plus rapide à Melbourne mais...
Par :
16 mars 2019 à 15:50

La course du Grand Prix d'Australie 2019 de F1 va offrir plusieurs options stratégiques aux concurrents et voici ce que Pirelli envisage ce dimanche à partir de 6h10.

Selon les stratégies révélées par Pirelli, l'option la plus rapide sur la distance de course est de procéder à deux arrêts. Cependant, Melbourne est un tracé où il est notoirement difficile de dépasser et où des événements de course peuvent chambouler les prévisions. S'arrêter trop tôt au stand présente le risque d'être pris dans le trafic et d'y perdre énormément de temps. Le manufacturier italien explique donc que, dans ces conditions, les écuries devraient plutôt choisir de ne faire qu'un seul passage par la pitlane, car cela présente "moins de risque" tout en permettant globalement d'être "très proche" du rythme de la stratégie idéale.

Lire aussi :

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
Stratégie la plus rapide  21 tours  21 tours  16 tours
2e stratégie la + rapide  27 tours  31 tours  
3e stratégie la + rapide  24 tours  34 tours  

Ainsi, Pirelli met en avant deux stratégies à un arrêt, privilégiant soit le pneu medium soit le dur pour le second relais. Là encore, les rythmes sont relativement proches entre les deux scénarios et la décision pourrait se faire en fonction des températures et de la dégradation pneumatique constatée ce dimanche.

En dehors des paramètres déjà évoqués, il ne faut pas totalement exclure la possibilité que l'instauration d'un point pour le meilleur tour (s'il est réalisé par un pilote terminant dans le top 10) encourage certaines écuries à tenter le coup si les circonstances le permettent. C'est toutefois un jeu dangereux à partir du moment où l'on est pas certain de pouvoir repartir devant le pilote qui suit ; il peut également s'agir d'un coup stratégique particulièrement intéressant si jamais une voiture de sécurité venait à resserrer le peloton après avoir monté des gommes tendres peu usées...

En tout cas, pour cette course, voici les pneus encore à disposition des pilotes, sachant que tous les concurrents du top 10 devront s'élancer en pneus tendres usés (ceux avec lesquels ils ont signé leur meilleur tour en Q2) :

Article suivant
Grosjean : "La base est très, très bonne"

Article précédent

Grosjean : "La base est très, très bonne"

Article suivant

Duels en qualifications : le point après Melbourne

Duels en qualifications : le point après Melbourne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard