Stroll déplore une Williams "inconduisible"

Qu'elle semble loin, la première ligne signée par Lance Stroll au Grand Prix d'Italie ! Sur le circuit de Marina Bay, les Williams ont toutes deux été éliminées en Q1... et c'est la quatrième fois que cela se produit en six courses.

La pilule est particulièrement difficile à avaler pour Lance Stroll après sa belle performance de Monza. Le Canadien est très loin d'un passage en Q2, notamment relégué à sept dixièmes de son coéquipier, et s'il reconnaît le manque de potentiel de la FW40 sur ce tracé, il admet également sa mauvaise performance personnelle.

"Il n'y avait pas le rythme", déclare Stroll. "Mais je n'ai pas tiré le meilleur de moi-même. La piste change beaucoup, et nous nous sommes trompés, mais la voiture n'est pas très bonne ici. On l'a déjà vu sur d'autres circuits comme la Hongrie. C'est frustrant. Nous passons de la première ligne à la dernière [l'avant-dernière en réalité, ndlr]. Nous avions des espoirs de passer en Q2, mais le rythme n'est vraiment pas là. La voiture est inconduisible."

Felipe Massa, quant à lui, a endommagé sa roue avant droite dans l'avant-dernier virage, ce qui ne l'a pas empêché de reprendre la piste pour signer un chrono plus compétitif, mais un travers dans la dernière courbe lors de son ultime tentative l'a empêché de viser mieux : il est à quatre dixièmes de la Q2.

"C’est de ma faute", reconnaît le Brésilien. "Il faut prendre la piste du bon côté, et malheureusement j’ai eu un gros survirage et j’ai tapé le mur. Il a fallu changer la roue. J'ai repris la piste, j'ai fait un très bon tour pour notre voiture, mais j'ai eu un gros survirage dans le dernier virage."

"Aujourd'hui, la voiture n'était pas compétitive, c'est clair, mais c'était à cause de ce survirage. J'étais très frustré. Nous savons que nous devons faire notre travail de la meilleure façon, et aujourd'hui, il n'y avait pas le droit à l'erreur."

Remonter en course ne sera pas aisé sur un circuit où les dépassements sont difficiles, mais les voitures de sécurité représenteront peut-être une occasion de tirer leur épingle du jeu pour les pilotes Williams. "On va voir, c’est sûr qu’on part très loin derrière. Il n’y a pas trop d’opportunités, c’est dur de doubler ici, il va falloir faire quelque chose avec la stratégie. On va voir ce qu’on peut faire", conclut Lance Stroll au micro de Canal+.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Felipe Massa , Lance Stroll
Équipes Williams
Type d'article Réactions