Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Stroll frustré d'avoir fait deux arrêts au lieu d'un

partages
commentaires
Stroll frustré d'avoir fait deux arrêts au lieu d'un
Par :
16 juil. 2019 à 11:20

Alors que la mauvaise passe de Racing Point se poursuit, Lance Stroll ne cache pas sa frustration d'avoir été contraint à une stratégie à deux arrêts à Silverstone.

Lance Stroll occupait la 11e place du Grand Prix de Grande-Bretagne, pris en sandwich par Nico Hülkenberg et Daniil Kvyat, lorsqu'il a effectué un second arrêt à seulement 13 tours du but. Tandis que Kvyat et Hülkenberg ont finalement complété le top 10 sous le drapeau à damier, Stroll n'a pu faire mieux que 13e après avoir dépassé la Williams de George Russell. Pour lui, cette stratégie était incompréhensible.

Lire aussi:

"Nous avons fait deux arrêts, et les autres n'en ont fait qu'un, ceux avec qui nous nous battions – Kvyat et [Kimi] Räikkönen", relate le Canadien. "J'étais devant Kvyat à 15 tours de la fin, et ses pneus avaient l'air de tenir. J'étais très à l'aise avec mon rythme avant notre arrêt, donc je ne sais pas quel était cet objectif de chausser un train de pneus qualifs et de remonter à la fin. L'avant gauche ne fonctionnait pas pour moi ; quand on regarde les autres, ils ont l'air d'avoir tenu et sont parvenus à marquer un point, donc c'est un peu frustrant de voir leurs résultats."

Lance Stroll, Racing Point

Le directeur d'équipe Otmar Szafnauer révèle que l'écurie doutait que les pneus durs de Stroll durent jusqu'à la fin de la course, après un premier arrêt réalisé plus tôt que prévu, dès le 13e tour. "Sa course a été compromise par un tear-off coincé dans l'écope de frein avant droite", explique l'Américain pour Motorsport.com. "Les températures sont montées en flèche, et nous avons dû le faire rentrer plus tôt que prévu. Une fois qu'on rentre au stand plus tôt que prévu, on ne peut pas se contenter d'un arrêt."

Pourtant, plusieurs pilotes ont changé de pneus au 12e ou 13e tour en tenant jusqu'à la fin de la course : c'est le cas de Pierre Gasly (en pneus durs neufs), Nico Hülkenberg (en pneus durs usés) et Alexander Albon (en pneus mediums neufs), même si ce dernier a été privé d'un second arrêt par un souci technique.

Quant à Sergio Pérez, il a perdu du terrain suite à l'intervention de la voiture de sécurité, puis a subi une défaillance de son volant qui a indirectement provoqué son accrochage avec Nico Hülkenberg. Il a alors dû rentrer au stand pour changer de museau et s'est finalement classé bon dernier.

"Avant le Safety Car, Checo [Pérez] était devant Räikkönen, qui a fini huitième", souligne Szafnauer. "Nous étions plus rapides que lui et étions sur une stratégie à un arrêt tout comme lui. Le Safety Car nous a donc bien eus. Puis Checo a eu un problème d'équilibre de freinage. On change toujours la répartition des freins, et après le Safety Car il voulait la reculer légèrement, mais il n'a pas pu le faire. Elle était trop vers l'avant, et il ne pouvait pas freiner comme il le voulait. Sa course était finie une fois que l'aileron avant a été endommagé."

Racing Point n'a désormais marqué que deux points sur les six derniers Grands Prix en date, quand McLaren en a par exemple engrangé 42 sur la même période, mais reste pour l'instant septième du championnat.

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
McLaren explique la stratégie qui a coûté les points à Norris

Article précédent

McLaren explique la stratégie qui a coûté les points à Norris

Article suivant

La sortie de Giovinazzi causée par un problème mécanique

La sortie de Giovinazzi causée par un problème mécanique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Course
Pilotes Sergio Pérez Boutique , Lance Stroll Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel