Stroll - J'ai tout gagné, donc je mérite ma place en F1

partages
commentaires
Stroll - J'ai tout gagné, donc je mérite ma place en F1
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
3 nov. 2016 à 15:28

Comment définir un pilote payant ? C'est une question épineuse à une époque où la plupart des pilotes de Formule 1 financent leur baquet d'une façon ou d'une autre, parfois dans une moindre mesure.

David Croft, commentateur Sky Sports, Valtteri Bottas, Lance Stroll, Claire Williams, directrice adjointe Williams
Lance Stroll
Lance Stroll, Williams
Podium : Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz
Lance Stroll, Williams
Podium : le vainqueur Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Valtteri Bottas, Lance Stroll, Claire Williams, directrice adjointe Williams
Lance Stroll, Claire Williams, directrice adjointe Williams
Podium : le vainqueur Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz

Il est indéniable que Lance Stroll, qui vient d'être confirmé chez Williams pour la saison 2017 de Formule 1, profite du fait que son père soit milliardaire et ait les moyens de financer sa carrière.

Il est tout aussi véridique que Stroll a impressionné en formules de promotion, remportant les titres de F4 Italie, Toyota Racing Series et F3 Europe en se montrant dominateur, même s'il lui a fallu deux campagnes dans le championnat européen de Formule 3 pour y parvenir. Tout cela avant même d'avoir 18 ans !

Par conséquent, lorsqu'il entend que son arrivée chez Williams résulte uniquement du soutien financier de son père, Stroll s'en défend, soulignant que le nouveau système de Super Licence ne permet qu'aux meilleurs d'accéder à la catégorie reine.

"Chacun a son avis, je n'y peux rien. Je viens d'un milieu aisé, je ne vais pas le nier", reconnaît le Canadien. "Mais je pense mériter ma chance en F1 parce que j'ai remporté tous les championnats auxquels j'ai participé en monoplace. J'ai remporté la F4, je suis allé en Nouvelle-Zélande et j'ai remporté le Toyota Racing Series, et j'ai remporté la F3 Europe en 2016."

"Maintenant, la FIA a modifié la Super Licence pour cette raison précise : il devient impossible de simplement s'acheter un volant en F1. Il faut faire ses preuves et gagner en formules de promotion, et c'est vraiment tout ce que je peux dire à ce sujet."

"Je ne veux pas dire précisément quand est-ce que je pourrai montrer que je ne suis pas là que pour l'argent, car ça dépend d'énormément de choses, et de nombreux détails. Mais je vais me préoccuper de mes affaires uniquement. Je suis très heureux de rejoindre Williams et j'attends la saison prochaine avec impatience."

Williams compte sur le talent

Directrice adjointe de Williams Martini Racing, Claire Williams est catégorique quant au fait que Stroll a été recruté pour son talent, et non pour son soutien financier.

"Je sais que les origines de Lance ont beaucoup fait parler et je souhaite me montrer très claire : ces dernières années, il est très clair que Williams ne laisse pas les considérations financières influencer le choix des pilotes. C'est tout à fait le cas cette année", affirme Williams.

"L'argent ne permet pas d'être performant au volant. Soit on est talentueux, soit on ne l'est pas, et je pense que Lance a prouvé qu'il avait ce talent et qu'il a fait ce qu'il fallait pour mériter son baquet en F1. Il faut qu'il obtienne les résultats l'an prochain en F1, et c'est ce qu'il va faire."

Bien sûr, un rookie aussi jeune que Stroll va forcément commettre des erreurs, malgré les milliers de kilomètres engrangés au volant de la FW36 de 2014 en essais privés ces derniers mois.

Williams insiste toutefois sur la capacité de son poulain à apprendre de ses erreurs, comme il l'a fait en F3 Europe. Dans ce championnat, Stroll a provoqué un certain nombre d'accidents à haute vitesse en 2015 avant de se montrer irréprochable la saison suivante.

"Ce sera la première année de Lance en F1, et même si nous travaillons beaucoup en coulisses pour assurer qu'il soit aussi préparé que possible pour Melbourne l'an prochain, ça va être une révélation pour lui", souligne l'Anglaise.

"Il est très compétent, extrêmement intelligent, et il fait le travail. La chose que j'ai apprise au sujet de Lance lors des 12 mois où j'ai eu le plaisir d'être en sa compagnie, c'est que son éthique de travail est sans égale."

"Le fait qu'il ait réalisé ce qu'il a réalisé en si peu de temps à 17 ans nous donne entièrement confiance en son niveau de performance dès qu'il montera dans la voiture à Melbourne. Mais comme tout rookie en F1, il aura besoin de temps pour s'adapter. Je suis sûre qu'il y aura des erreurs, mais c'est inévitable. Une chose que nous avons appris de Lance, c'est qu'il apprend très vite de ses erreurs."

Avec Jonathan Noble

 

Mug Williams 2016
Mug Williams 2016
Prochain article Formule 1
L’arrivée de Lance Stroll revigorera-t-elle le sport automobile au Canada ?

Previous article

L’arrivée de Lance Stroll revigorera-t-elle le sport automobile au Canada ?

Next article

Frank Williams n'est plus hospitalisé

Frank Williams n'est plus hospitalisé

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lance Stroll
Équipes Williams
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités