Stroll pénalisé, Gasly récupère une place

Une pénalité à l'encontre de Lance Stroll inverse les positions entre les deux hommes après le Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Stroll pénalisé, Gasly récupère une place

Les commissaires sportifs du Grand Prix d'Émilie-Romagne ont convoqué Lance Stroll et Pierre Gasly à l'issue de l'épreuve ce dimanche, avant de prononcer une sanction à l'encontre du pilote canadien. En cause, un dépassement hors des limites de la piste alors que les deux hommes étaient à la lutte au début de la course. Pénalisé de cinq secondes, Stroll perd donc sa septième place finale au profit de Gasly, les positions entre les deux hommes s'inversant.

Lire aussi :

"Les commissaires ont été informés d'une infraction après la course", est-il écrit dans le rapport de la FIA. "Après avoir visionné les vidéos et entendu les pilotes, les commissaires ont conclu que la voiture #18 [Stroll] n'avait pas pu terminer son dépassement sur la voiture #10 [Gasly] aux virages 2 et 3 sans quitter complètement la piste et sans couper le virage 3 avant de reprendre la piste devant la voiture #10. Il n'a ensuite pas rendu la position."

"Lors de l'audience des pilotes, les commissaires ont accepté le fait que la voiture #18 était devant la voiture #10 lorsqu'elle a quitté la piste, mais elle était dans cette position parce que la manœuvre n'avait pas pu être terminée compte tenu des conditions humides."

La sanction de cinq secondes s'accompagne d'un point de pénalité sur la licence de Stroll, ce qui porte à quatre son total sur les douze derniers mois.

Stroll et Gasly ont tous les deux inscrits leurs premiers points de la saison à Imola, le Canadien ouvrant même le compteur d'Aston Martin. Au micro de Canal+, Gasly est revenu sur une course très difficile, notamment minée par un mauvais choix de gommes au départ, puisqu'AlphaTauri avait opté pour les pneus pluie plutôt que les intermédiaires.

"C'est sûr que ça n'a pas été le bon choix à faire", a-t-il reconnu. "Après, pour être honnête, c'est un choix qu'on a fait avec l'équipe : j'étais pour, l'équipe était pour. On n'aurait pas dû le faire. Le début de la course a été catastrophique. En partant de la cinquième place, quand on se retrouve dernier après quelques tours, à rouler c'était un enfer... C'était vraiment compliqué. En étant dernier et en finissant huitième je pense qu'il faut garder le positif. On a réussi à sauver quelques points. Mais c'est sûr qu'il y avait mieux à faire aujourd'hui."

partages
commentaires
Crash Bottas/Russell : le rapport des commissaires
Article précédent

Crash Bottas/Russell : le rapport des commissaires

Article suivant

Norris sur le podium malgré des pneus qui "agonisaient"

Norris sur le podium malgré des pneus qui "agonisaient"
Charger les commentaires