Stroll : "C'était possible de battre Force India"

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour Williams en ce début de saison, au grand dam de ses pilotes, incapables jusqu'à présent d'ouvrir le compteur de l'écurie de Grove.

Après le Grand Prix de Chine, Williams reste la seule à n'avoir pas inscrit la moindre unité en trois courses et la situation reste alarmante pour l'équipe britannique, qui ferme la marche au championnat constructeurs.

L'optimisme affiché par Lance Stroll après une course difficile mais durant laquelle il estime avoir tiré le meilleur ne changera rien à la dureté des faits. Jamais les pilotes Williams n'ont été en mesure d'envisager une arrivée dans le top 10 à Shanghai, en dépit du bon envol pris par le pilote canadien.

"C'était à nouveau un excellent départ, comme à Bahreïn, j'ai gagné cinq ou six places", raconte-t-il. "Après ça, je crois que nous avons tiré le maximum de la voiture. Nous n'avons pas été très chanceux avec la voiture de sécurité, car ceux qui étaient sur une stratégie à deux arrêts en ont eu un gratuit devant nous."

Quatorzième sous le drapeau à damier, Stroll estime qu'il avait les cartes en main pour terminer devant les Force India si les circonstances l'avaient davantage favorisé. 

"Je pense que c'était possible de battre Force India, pas en rythme pur, mais avec le bon départ et tout ce qui suivait", assure-t-il. "C'est un peu dommage, mais je suis vraiment content de la course. Nous avons mené notre stratégie à bien et je crois que nous avons fait tout ce que nous pouvions."

Stroll aura comme rare satisfaction d'avoir battu son coéquipier Sergey Sirotkin, qui avait pris le dessus en qualifications. Le Russe a connu un Grand Prix compliqué de bout en bout, terminant 15e à quelques secondes de son voisin de garage.

"C'était une course difficile", déplore-t-il. "Je n'avais rien à perdre donc j'ai dû me battre au départ. J'ai essayé de gagner des places, mais quand on est en milieu de peloton, c'est difficile de faire quelque chose et je crois que j'aurais pu mieux faire. Ensuite, j'ai vraiment eu du mal à trouver le rythme. C'était assez difficile de trouver la fenêtre d'exploitation des pneus et c'était un premier relais très dur. À certains moments, quand j'avais piste dégagée, ça se stabilisait un peu, mais dans l'ensemble c'était vraiment compliqué."

"Nous avons fait un arrêt pour chausser un nouveau train de pneus mediums, puis des tendres pendant la voiture de sécurité. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais ils avaient beaucoup moins de grip que les mediums, et nous avons perdu beaucoup de terrain. Nous avons simplement essayé d'aller jusqu'au bout de la course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Course
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Sergey Sirotkin , Lance Stroll
Type d'article Réactions