Formule 1 2017
Dossier

Formule 1 2017

Stroll s'acclimate à la F1 dans une Williams 2014

Williams a confirmé que Lance Stroll avait débuté un programme de roulage avec l'écurie britannique, alors que se poursuit sa saison en F3 Europe.

Stroll s'acclimate à la F1 dans une Williams 2014
Lance Stroll, pilote de développement Williams
Williams FW36
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Podium, Lance Stroll Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Lance Stroll Prema Powerteam Dallara F312 - Mercedes-Benz
Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara F312 – Mercedes-Benz

Leader confortable de la F3 Europe alors que deux meetings doivent encore avoir lieu cette saison, Lance Stroll a débuté un programme piste avec Williams, dont il est le pilote de développement depuis le début de l'année. Le Canadien, qui fêtera ses 18 ans le mois prochain, est toujours supposé être en tête de liste pour obtenir le baquet qui sera laissé vacant par le futur retraité Felipe Massa au sein de l'écurie de Grove. 

Récemment, il a pris le volant d'une Williams FW36 de la saison 2014 dans le but de se familiariser avec une monoplace beaucoup plus puissante que ce à quoi il est habitué. 

"Ce n'était pas un test", a clarifié un porte-parole de Williams auprès de Motorsport.com. "Lance a passé du temps dans le simulateur Williams configuré pour une F3 afin de l'aider dans sa saison de F3 Europe. Il est aussi passé désormais sur du travail pour gagner en expérience avec une ancienne F1, une Williams FW36, entre ses rendez-vous de F3."

Dans l'entourage de Lance Stroll, on précise qu'une partie du travail de pilote de développement avec Williams "inclut le fait de lui donner du temps dans une ancienne F1 afin de le préparer à la différence de performance"

"Lance reste toutefois totalement investi dans son programme F3 avec le but de gagner le titre, et les journées de roulage ont été définies pour s'agencer autour de ça."

Propos recueillis par Darshan Chokhani

partages
commentaires
Apple/McLaren : Pas de fumée sans feu ?
Article précédent

Apple/McLaren : Pas de fumée sans feu ?

Article suivant

L’opportunité manquée douloureuse de Sainz à Singapour

L’opportunité manquée douloureuse de Sainz à Singapour
Charger les commentaires