Stroll sanctionné pour un accrochage avec Gasly

Lance Stroll a été sanctionné pour l'accrochage survenu avec Pierre Gasly à la fin du Grand Prix de Russie.

Stroll sanctionné pour un accrochage avec Gasly

Onzième d'un Grand Prix de Russie où il a un temps été en lice pour une belle place d'honneur, Lance Stroll a été pénalisé par les commissaires sportifs après la course. Le pilote canadien a été jugé responsable d'un accrochage avec Pierre Gasly en fin de course, alors que la pluie redoublait d'intensité. Ce contact a provoqué le tête-à-queue du pilote français, puis les deux hommes ont pu repartir. 

Après avoir étudié l'incident, une pénalité de dix secondes assortie de deux points sur sa licence (portant son total à 8/12) a été infligée au pilote Aston Martin, qui ne perd toutefois pas de place au classement. Il reste devant son coéquipier Sebastian Vettel, avec qui il s'est également accroché, quelques instants avant l'incident pour lequel il a été sanctionné. "Je ne pouvais pas le voir, j'essayais de rester sur la piste et nous nous sommes juste touchés mais rien de majeur", a-t-il précisé sur cette scène étonnante avec Vettel.

Tandis qu'Aston Martin quitte Sotchi sans le moindre point, c'est également le cas d'AlphaTauri. Très contrarié à l'issue des qualifications, Pierre Gasly l'est également après cette course. Le pilote tricolore ne s'attarde pas sur l'accrochage avec Lance Stroll, regrettant davantage les mauvais choix de son équipe à plusieurs moments clés du week-end, qu'il boucle à la 13e place.

"J'ai passé tout le premier relais avec Bottas derrière moi, à devoir le garder derrière", explique-t-il au micro de Canal+. "C'était très compliqué de dépasser, on avait beaucoup de dégradation. On était vraiment rapide au début du deuxième relais avec les mediums, et puis après, quand on arrive dans le trafic, on était tous dans le DRS et il ne se passait pas grand-chose. On a commencé à dégrader beaucoup les pneus avant. On aurait pu essayer quelque chose quand la pluie est arrivée, mais on a fait une autre stratégie, donc on va essayer de regarder tout ça et de tirer les bonnes conclusions de ce week-end, car de notre part, ce n'était pas un bon week-end du tout."

"Il ne faut pas oublier, il faut comprendre pourquoi on fait ces erreurs là, car on se bagarre contre des grosses équipes, Alpine, Aston Martin, on sait que c'est pas simple pour nous de marquer des points et de faire des gros résultats à chaque fois, mais quand il y a des opportunités comme aujourd'hui, on ne peut pas se permettre de laisser passer des points. Hier ce n'était pas une bonne prestation, aujourd'hui c'était encore... On aurait pu largement faire mieux donc il va falloir essayer de travailler et de revenir plus fort en Turquie."

Lire aussi :

partages
commentaires
Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"

Article précédent

Sainz : "Je ne veux plus me faire dépasser aussi facilement"

Article suivant

Wolff : Nos stratèges "catégoriques" ont obligé Hamilton à s'arrêter

Wolff : Nos stratèges "catégoriques" ont obligé Hamilton à s'arrêter
Charger les commentaires