Formule 1 GP d'Espagne

Stroll surpris par la "fusée" Mercedes en Espagne

Selon Lance Stroll, l'écurie Aston Martin a été quelque peu surprise par le rythme de "fusée" affiché par la Mercedes évoluée lors du GP d'Espagne.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W14, Lance Stroll, Aston Martin AMR23

Mercedes a signé lors du GP d'Espagne un double podium, la structure allemande s'imposant en Catalogne comme la seconde force du plateau derrière Red Bull. Plus encore que le résultat, c'est la facilité avec laquelle Lewis Hamilton et George Russell se sont retrouvés dans cette position qui a marqué les esprits.

Pendant ce temps, du côté d'Aston Martin – qui occupait jusqu'ici, sur l'ensemble du début de saison, cette position de principal outsider derrière Red Bull –, Lance Stroll et Fernando Alonso ont terminé hors du top 5. Non seulement l'AMR23 n'est pas parvenue à suivre le rythme des W14 évoluées, mais elle n'a pas permis de prendre l'avantage sur la Ferrari SF-23 de Carlos Sainz.

Interrogé après l'épreuve, Stroll a admis que son équipe avait été surprise par le rythme de "fusée" de Mercedes en Espagne : "[Mercedes] avait une vraie fusée. Je ne sais pas où ils ont trouvé ce rythme. Je m'attendais à ce que nous ayons la voiture la plus forte après la Red Bull. Je m'y attendais après toutes les courses de cette année. Mais ça n'a pas été le cas."

"Nous avions beaucoup de dégradation et nous avions du mal à trouver notre rythme par rapport à Mercedes et Ferrari. Red Bull est dans une autre catégorie. Nous n'avions tout simplement pas la main."

Lire aussi :

La suppression de la chicane du dernier secteur, qui a plutôt été bien reçue par les pilotes, a retiré une zone à faible vitesse et une zone de forte réaccélération, deux domaines où l'Aston Martin excelle. Et, au contraire, cela a mis encore plus l'accent sur la vitesse de pointe dans la ligne droite de départ/arrivée, une caractéristique qui n'est pas le point fort de l'AMR23, victime de sa traînée.

Cependant, Stroll a plutôt attribué la responsabilité de la baisse de compétitivité par rapport à Mercedes à la gestion des pneus Pirelli. Interrogé sur ces problèmes, il a déclaré : "C'est juste que [Mercedes] a très bien géré ses pneus."

Lewis Hamilton et Lance Stroll lors du GP d'Espagne 2023.

Lewis Hamilton et Lance Stroll lors du GP d'Espagne 2023.

"J'ai eu l'impression qu'au début du premier relais, lorsque nous étions troisièmes, j'étais à l'aise pour maintenir l'écart avec Carlos [Sainz, Ferrari], et même pour distancer Lewis un petit peu. Mais ensuite, après cinq tours de course, ils n'avaient tout simplement pas de dégradation et j'ai senti les pneus se dégrader."

"Ils ont continué à attaquer. Même quand on regarde la course de Russell, je pense qu'ils ont été capables de le faire tout au long de l'épreuve. Ils semblaient avoir une très bonne voiture."

Lire aussi :

Revenant sur l'épisode de la communication radio de son équipier Fernando Alonso, qui a indiqué à son stand qu'il ne souhaitait pas l'attaquer, Stroll a expliqué : "Nous étions sixième et septième, nous avons ramené la voiture à la maison et nous avons pensé au championnat constructeurs."

"Nous nous respectons mutuellement en tant que coéquipiers et nous voulons marquer autant de points que possible pour l'équipe. Dans ces situations, ça craint d'avoir un accident pour des petits points. Il s'agit plutôt de ramener la voiture en un seul morceau. Tous les gars qui travaillent très dur à l'usine le méritent."

Avec Matt Kew

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Le GP du Canada n'est pas en danger face aux incendies
Article suivant Les essais avec Mercedes vont aider Schumacher dans le simulateur

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse