Super Licence - Qui peut l'avoir en 2016?

Il a été annoncé au début de l'année qu'à partir de la saison 2016, pour débuter en Formule 1, un pilote aurait besoin de 40 points marqués dans d'autres disciplines selon un barème préalablement établi par la FIA. La Fédération a récemment rééquilibré ce barème, certaines compétitions s'étant estimées lésées par sa première version, à l'image de la Formule Renault 3.5.

Il est désormais possible pour un pilote de WTCC d'acquérir une Super Licence, mais avec 15 points pour le champion, 12 pour le vice-champion et 10 pour le troisième, c'est loin d'être aisé. Aucun pilote WTCC n'atteint la barre des 40 points sur la période 2012-2014, bien qu'Yvan Muller en soit proche avec 37 unités.

Même constat en dans la catégorie DTM, dotée du même nombre de points : il faut connaître trois saisons excellentes pour atteindre les 40 unités, mais personne ne fait mieux que les 32 points de Mike Rockenfeller.

Le point sur les pilotes GP2

Stoffel Vandoorne n'a pas de souci à se faire, puisqu'il dispose de 65 points sur les deux dernières saisons... et pourrait bien en marquer 40 de plus, s'il remporte le titre GP2! Le jeune Belge est soutenu par McLaren, qui a un beau problème sur les bras avec quatre pilotes de premier choix à sa disposition.

Lire aussi - Vandoorne n'a pas de garanties en F1 pour 2016

Alexander Rossi fait partie des pilotes qui peuvent s'inquiéter, puisqu'il n'a marqué que 3 points lors des trois dernières saisons suivant le barème de la FIA! L'Américain pointe toutefois au deuxième rang du GP2, ce qui lui assurerait 40 points, et donc, la Super Licence. Attention, toutefois : il ne peut pas se permettre de finir hors du top 2 au championnat...

Lire aussi - Rossi - Signer chez Haas n'est pas automatique

Même dilemme pour Rio Haryanto, actuellement troisième en GP2, qui n'a pas marqué le moindre point lors des trois dernières saisons et qui se doit donc de finir dans le top 2. L'Indonésien n'est toutefois pas au cœur des rumeurs en F1 ; il faut dire que sa grande expérience joue un rôle non-négligeable dans ses performances actuelles dans l'antichambre de la Formule 1.

Sergey Sirotkin dispose actuellement d'un total de 12 points acquis lors des deux dernières saisons et se doit donc de monter sur le podium du championnat GP2 pour être éligible à la Super Licence.

Champion GP3 en 2014 et troisième de F3 Europe l'année précédente, Alex Lynn est déjà assuré de pouvoir obtenir une Super Licence l'an prochain. Le Britannique est cinquième du GP2 pour DAMS et occupe également le rôle de pilote de développement chez Williams.

Pas d'inquiétude non plus pour Raffaele Marciello, jeune pilote Ferrari, qui disposera quoi qu'il arrive des 40 points de son titre 2013 en F3 Europe. Marciello est actuellement sixième en GP2 et court chez Trident.

Pierre Gasly jouit désormais d'un total de 35 points acquis lors des deux dernières saisons, et n'a donc besoin que d'un top 7 en GP2 cette année pour s'octroyer la Super Licence. Il est actuellement... septième. Le Français fait partie du Red Bull Junior Team et teste fréquemment en F1 cette saison.

Mitch Evans est en mauvaise posture, puisqu'il va perdre les 30 points de son titre GP3 en 2012. Il lui faut finir dans le top 4 du GP2 cette saison, mais c'est mal parti : il n'est que huitième après que des problèmes mécaniques l'ont empêché de prendre le départ de plusieurs courses. Le Néo-Zélandais n'est de toute façon pas sur le radar des équipes de Formule 1, faute de budget.

Formule Renault 3.5

Oliver Rowland, voit son total passer de 14 à 30 points grâce à la réévaluation des disciplines des World Series by Renault. L'an prochain, il perdra les 5 points de sa troisième place en Eurocup FR2.0 en 2012 mais devrait obtenir sans problèmes les 15 points nécessaires à une Super Licence dans la saison actuelle de FR3.5.

Lire aussi - Oliver Rowland va tester une Red Bull à Silverstone

Matthieu Vaxivière, actuellement deuxième de Formule Renault 3.5, ne dispose que de 3 points et par conséquent, ne peut pas obtenir de Super Licence : un titre en FR3.5 porterait son total à 38 unités.

Nouvelle recrue du Red Bull Junior Team, Dean Stoneman pourrait bien gagner sa Super Licence s'il monte sur le podium du championnat de FR3.5, mais il est difficile d'imaginer Red Bull donner sa chance au Britannique en F1 l'an prochain avec la présence de Verstappen et Sainz chez Toro Rosso, sans parler d'un Gasly qui est en première ligne pour faire ses débuts dans la catégorie reine du sport automobile. Bonne nouvelle pour lui toutefois : si Stoneman finit bel et bien dans le top 3 cette saison, il aura acquis ses 40 points en deux ans et disposera également d'une Super Licence en 2017.

Nyck de Vries dispose désormais de 22 points et n'en perdra qu'un lorsque la saison 2012 ne sera plus prise en compte. Il a donc besoin de finir dans le top 3 de FR3.5 pour obtenir une Super Licence. Le Néerlandais est actuellement cinquième à 19 points de la troisième place. Il est soutenu par McLaren.

F3 Europe

Actuel leader du championnat, Antonio Giovinazzi dispose de 13 points suite aux précédentes campagnes dans la discipline et se doit donc de terminer dans le top 2 pour être éligible à la Super Licence.

Charles Leclerc dispute sa deuxième saison en monoplace et a marqué 7 points l'an dernier en finissant vice-champion de FR2.0 Alps. Il a donc besoin d'un titre en F3 Europe pour être éligible à la Super Licence, et est actuellement deuxième.

Felix Rosenqvist dispose actuellement de 53 points mais en perdra 20 de 2012. Le vétéran de F3 Europe a donc besoin de se classer dans le top 5 cette saison pour obtenir les 7 point qui lui manquent, et cela ne devrait être qu'une formalité.

Champion de FR2.0 NEC en 2012, Jake Dennis va toutefois perdre ces points : il ne lui en restera que 5. Il n'y a donc pas d'autre choix que de remporter le titre de F3 Europe pour être éligible à la Super Licence.

À noter qu'aucun de ces pilotes ne semble vraiment avoir de chances de signer en Formule 1 l'an prochain.

GP3 Series

Faisant désormais partie du giron Mercedes, Esteban Ocon dispose déjà de 45 points, notamment grâce à son titre de l'an passé en F3 Europe, et sera donc éligible à la Super Licence quels que soient ses résultats en GP3 cette année. Il pointe au troisième rang du classement après trois meetings.

Lire aussi - Ocon détaille sa relation avec Mercedes et Force India

Les essayeurs

Jolyon Palmer a déclaré son ambition de courir pour Lotus en tant que titulaire l'an prochain, et disposera des 40 points de son titre GP2 2014 à cet effet.

Lire aussi - Palmer veut être titulaire chez Lotus en 2016

Kevin Magnussen, pilote de réserve McLaren, reste quant à lui éligible grâce à son expérience en F1.

Ils ont les points, mais ne devraient pas venir en F1

En tête du classement du nombre de points selon le barème de la FIA, on trouve de nombreux pilotes d'endurance qui ne souhaitent probablement pas rejoindre la Formule 1 : c'est le cas d'André Lotterer, qui dispose de 145 points grâce à ses résultats en WEC et en SuperFormula, ainsi que de ses coéquipiers Marcel Fässler et Benoît Tréluyer.

Sont également facilement éligibles Tom Kristensen, Loïc Duval, Allan McNish, Kazuki Nakajima, Anthony Davidson et Sébastien Buemi, ainsi que des pilotes d'IndyCar comme Will Power, Scott Dixon et Helio Castroneves. Sam Bird, quant à lui, a confié à Motorsport.com ne plus travailler avec Mercedes et avoir fait une croix sur ses ambitions en F1, faute de budget.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Analyse
Tags barème, points, super licence