Sutil et Sauber ont du pain sur la planche

Adrian Sutil a connu une séance de qualifications décevante lors du Grand Prix de Malaisie, puisqu'il a été éliminé dès la Q1

Adrian Sutil a connu une séance de qualifications décevante lors du Grand Prix de Malaisie, puisqu'il a été éliminé dès la Q1. Dix-huitième, il a échoué à une demi-seconde de la Q2 et à une seconde de son coéquipier Esteban Gutiérrez.

Il faut dire que Sutil n'est pas aidé par une Sauber C33 qui dépasse largement le poids minimal, ce qui coûte au pilote allemand une demi-seconde par rapport à son coéquipier mexicain, plus léger de 14 kilogrammes, et encore plus de temps par rapport à ses autres concurrents. Cependant, l'écart par rapport aux autres pilotes montre que même avec un package voiture+pilote à 691 kilos, il aurait été difficile pour Sutil de faire mieux, bien que le pilote Sauber estime que le drapeau rouge provoqué par Ericsson lui a coûté cher.

"Notre stratégie était de prendre la piste un peu plus tard, étant donné que c'est à ce moment-là que les conditions de piste sont censées être les meilleures", explique Sutil. "Cependant, il a commencé à pleuvoir davantage. Nous aurions amélioré, mais à cause du drapeau rouge, nous n'avions plus le temps".

"La voiture était très difficile à piloter dans ces conditions, car les pneus n'avaient jamais assez d'adhérence. Nous avons du pain sur la planche. Pour l'instant, c'est difficile de signer un bon tour. Nous devons progresser pas à pas et être patients", conclut-il.

Demain, Sutil devra espérer des conditions de course particulières et quelques incidents s'il veut signer un bon résultat ; le surpoids de sa monoplace ne va pas lui faciliter la tâche.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Esteban Gutiérrez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités