Sutil - Il faut attendre la fin de l'investigation

Marqué par les événements du week-end dernier, Adrian Sutil était très ému à l'heure de se présenter devant la presse ce jeudi à Sotchi

Marqué par les événements du week-end dernier, Adrian Sutil était très ému à l'heure de se présenter devant la presse ce jeudi à Sotchi. Le pilote allemand a été témoin du grave accident de Jules Bianchi à Suzuka, survenu après sa propre sortie de piste en fin de Grand Prix, alors qu'une grue intervenait pour dégager sa Sauber. Quelques jours plus tard, il appelle à patienter pour que les conclusions de l'enquête permettent de mieux comprendre.

"Je ne pouvais pas voir grand-chose", a-t-il expliqué au sujet du drame. "Bien sûr, j'étais là, debout, mais les images des vidéos sur internet étaient très claires concernant ce qui s'est produit. Je ne peux pas en dire bien plus. Il faut attendre, je pense, la fin de l'investigation. Rien de plus à dire."

Sutil a insisté sur l'effet de surprise et sur le fait qu'il ne s'attendait pas à ce qu'une seconde voiture sorte de la piste au même endroit, un tour après son accident. Il a également précisé qu'il ignorait ce qui avait entraîné la sortie de piste de Jules Bianchi, n'ayant réellement vu que la fin de l'accident.

"J'étais là, et je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un sorte", a-t-il précisé. "Quand j'ai réalisé qu'une voiture était là, elle était dans les graviers. Je n'ai vu que les dernières secondes, je ne sais pas ce qui s'est passé avant, au début. Je n'ai été témoin que du crash, mais pas ce qui s'est passé avant."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Jules Bianchi
Équipes Sauber
Type d'article Actualités