Suzuka : Difficile de passer à fond dans le 130R ?

Dans une saison aux résultats bien tristes, le Grand Prix du Japon apportera-t-il un peu de réconfort à Adrian Sutil ? Le pilote allemand, toujours en quête de points pour débloquer le compteur de son équipe, espère pouvoir profiter des bonnes...

Dans une saison aux résultats bien tristes, le Grand Prix du Japon apportera-t-il un peu de réconfort à Adrian Sutil ? Le pilote allemand, toujours en quête de points pour débloquer le compteur de son équipe, espère pouvoir profiter des bonnes connexions qu'il a avec le tracé de Suzuka. Mais il s'attend également à un challenge particulier en termes de pilotage.

"Pour moi c'est un Grand Prix très spécial car par le passé j'ai vécu un an au Japon", rappelle-t-il. "En raison de ma victoire en F3 japonaise en 2006, j'ai d'excellents souvenirs et c'est toujours un sentiment spécial de revenir."

Malheureusement, la belle histoire s'arrête là entre le Japon et Sutil. Le pilote Sauber n'y a tout simplement jamais marqué le moindre point en Formule 1. Effacer cette statistique au volant d'une C33 qui peine à se rapprocher du milieu de grille sera d'autant plus délicat. Quant au circuit en lui-même, il reste très complexe et le manque d'appui des monoplaces 2014 sera une donnée très importante pour l'approche à adopter en piste.

"Le dernier secteur est bon pour dépasser grâce au DRS", note Sutil. "De manière générale, le circuit est plus étroit par rapport aux autres plus modernes, et les zones de dégagement sont en graviers et en herbe, ce qui ne laisse pas de place aux erreurs. De plus, je crois que ce sera difficile de passer à fond dans le très rapide 130R en raison de l'appui réduit sur les voitures cette année. Dans l'ensemble, je dois dire que ce circuit est un défi et qu'il est fascinant."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil
Équipes Sauber
Type d'article Actualités