Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Selon Symonds, réduire l'appui pourrait ne pas arranger le spectacle

partages
commentaires
Selon Symonds, réduire l'appui pourrait ne pas arranger le spectacle
Par :
17 janv. 2019 à 18:00

L'expert technique de la Formule 1, Pat Symonds, a prévenu qu'il pourrait être "trop facile" de simplement diminuer l'appui aérodynamique et que cela pourrait échouer à améliorer le spectacle.

Au moment où la F1 évalue diverses possibilités de créer un meilleur spectacle, suite à des critiques expliquant que les voitures sont trop dépendantes de l'appui aérodynamique et que les dépassements sont trop difficiles, le patron de Toro Rosso, Franz Tost, a suggéré de réduire le niveau d'appui de 40 à 50 %

L'Autrichien a jugé que seuls les pilotes profitent de la génération actuelle de monoplaces, dont la vitesse en courbe est phénoménale. Contrant le point de vue de Tost lors de l'Autosport International Show, l'ancien directeur technique et actuel employé de la F1 que représente Pat Symonds a estimé que réduire l'appui aérodynamique est "certainement faisable", mais une mauvaise solution.

Lire aussi :

"Souvent, quand vous essayez de contourner un argument, il faut le pousser à son extrême et voir quelle réponse on obtient", a-t-il expliqué. "Si on va à l'extrême de ne pas avoir d'appui aérodynamique, on dirait que c'est mieux car on ne peut pas perdre quelque chose qui n'est pas là. Il y a une certaine logique dans cet argument."

"Cependant, c'est bien plus complexe que cela. On pourrait produire une voiture avec la moitié de l'appui d'une monoplace de F1 actuelle, mais avec de très, très mauvaises caractéristiques en termes de poids. Tout cela serait trop facile à faire. On arriverait à un point où ça ne serait pas mieux que la situation dans laquelle on est actuellement."

Selon Tost, réduire le niveau d'appui aérodynamique permettrait plus facilement aux monoplaces de se suivre, cela les rendrait plus difficiles à piloter en virage, et ça rallongerait les distances de freinage, ce qui aiderait à dépasser. Symonds est d'accord sur le fait qu'un appui trop important est une mauvaise chose, mais a surtout regretté le manque de divertissement induit par les tactiques des équipes consistant à faire rouler les pilotes plus lentement pour ne faire qu'un arrêt au stand.

Lire aussi :

"Je veux que les voitures soient rapides, mais je veux qu'elles soient spectaculaires", a poursuivi Symonds, qui supervise plusieurs projets avec la Formule 1, dont celui d'améliorer les dépassements en 2021. "Si elles sont clouées au sol, je ne pense pas que ce soit particulièrement spectaculaire. Une voiture de rallye est spectaculaire. Ce sont des choses que l'on voit être à la limite absolue de la stabilité, elle semblent difficiles à piloter et elles le sont."

"Une monoplace de Formule 1 ne semble pas toujours très difficile à piloter. Particulièrement en ce moment, où les équipes courent de manière stratégique en deçà des performances maximales afin de réduire le nombre d'arrêts au stand effectués. En conséquence, les voitures sont tout sauf spectaculaires."

Article suivant
Hamilton candidat au titre de sportif de l'année

Article précédent

Hamilton candidat au titre de sportif de l'année

Article suivant

McLaren et Williams sont dans un "vide" entre usines et équipes B

McLaren et Williams sont dans un "vide" entre usines et équipes B
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams Racing
Auteur Scott Mitchell