Le système d'accès à la Super Licence F1 modifié

Lors d'un Conseil Mondial du Sport Automobile qui a eu lieu à Paris ce jeudi, la FIA a ratifié un changement de barème pour l'attribution de la Super Licence.

Ce qui ne change pas à l'issue des modifications annoncées ce jeudi, c'est le total de points nécessaires pour décrocher la Super Licence : 40 au minimum sur trois ans. En revanche, seules deux disciplines peuvent désormais assurer le maximum de points d'emblée, tandis que d'autres font leur entrée dans le dispositif.

Auparavant, les champions de F2, F3 Europe, Formule E, IndyCar et LMP1 recevaient tous automatiquement 40 points. Ce n'est désormais plus le cas, cette possibilité se réduisant au champ de la F2 et de l'IndyCar. Les trois premiers du championnat F2 recevront ces 40 points, tout comme le Champion IndyCar. Le deuxième en IndyCar recevra 30 points et le troisième 20 points.

Pour les autres disciplines, le barème a été réduit, passant notamment de 40 à 30 points pour le Champion de F3 Europe. Il en va de même pour le Champion de Formule E, qui sera lui aussi gratifié de 30 points, tout comme pour les Champions LMP1 en FIA WEC.

Le barème se réduit également pour le GP3 (25 points pour le champion au lieu de 30), et encore plus drastiquement pour la Formula V8 3.5, où le vainqueur récoltera désormais 20 points au lieu de 35. Réduction également pour les six premiers du championnat japonais de Super Formula.

En revanche, la FIA a rendu éligible des disciplines qui ne l'étaient pas jusqu'à présent, dont la NASCAR Cup, l'IMSA et l'Indy Lights.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags super licence