Szafnauer confirme les raisons de son départ d'Alpine

Otmar Szafnauer a confirmé et expliqué les raisons pour lesquelles il a quitté Alpine F1 Team.

Otmar Szafnauer, Team Principal, Alpine F1 Team

Après le remplacement du PDG Laurent Rossi la semaine dernière, ce sont trois départs majeurs qui ont été annoncés chez Alpine hier : l'écurie s'est séparée de son directeur d'équipe Otmar Szafnauer et de son directeur sportif de longue date Alan Permane, alors que le Chief Technical Officer Pat Fry va pour sa part rejoindre Williams.

Lire aussi :

Cela marque une instabilité extrême à la tête de la structure d'Enstone, et Szafnauer, qui y est arrivé début 2022, n'aura finalement eu qu'un an et demi pour faire ses preuves. Ces 18 mois auront été marqués par la stagnation de l'écurie en milieu de tableau et par le fiasco de la gestion des cas Alonso et Piastri sur le marché des transferts, les deux pépites d'Alpine ayant filé chez la concurrence.

Remplaçant de Szafnauer par intérim au poste de directeur d'équipe, Bruno Famin a expliqué ce vendredi le départ de l'Américain en indiquant que ce dernier n'était pas sur la même longueur d'onde qu'Alpine quant au temps nécessaire pour renouer avec le succès – le "projet sur 100 courses" lancé par Laurent Rossi en octobre 2021 n'étant pour l'instant pas une réussite. Cette version des faits, le principal intéressé la confirme.

Lorsqu'ESPN lui demande ce qui a changé depuis dimanche dernier, lorsqu'il se déclarait confiant pour mener à bien le projet sur 100 courses, Szafnauer répond : "Eh bien, nous avons connu un double abandon en Hongrie. Pas génial, mais… Bref. Ce qui a vraiment changé, c'est que j'avais un échéancier en tête pour changer l'écurie, pour l'améliorer. Cet échéancier, je le trouvais réaliste, car je sais ce qu'il faut. J'ai connu ça. Je crois que certains dirigeants de Renault avaient des délais plus rapprochés en tête."

Otmar Szafnauer, Team Principal, Alpine F1

Szafnauer a-t-il manqué d'ambition pour l'ajout de nouveaux trophées à Enstone ?

Le plan d'Alpine était censé voir les bolides bleus jouer le podium régulièrement en 2024, puis la victoire voire le titre en 2025. Est-ce impossible ? "Je pense", répond Szafnauer. "Je l'ai toujours dit : Mercedes a mis cinq ans après avoir racheté une équipe victorieuse, Red Bull a mis cinq ans après avoir racheté Jaguar, qui était une écurie de milieu de tableau très solide. Ça prend du temps. C'est ce qu'il faut. Si l'on ne peut pas réconcilier ça – je pense une chose, ils en pensent une autre – mieux vaut se séparer."

Szafnauer va désormais devoir respecter une période contractuelle d'inactivité forcée d'un an, mais celui qui avait fait des merveilles à la tête de la modeste écurie Force India ne renonce pas à la Formule 1. "Je pense avoir encore de bonnes compétences pour bâtir une équipe qui peut être performante. Je sais comment le faire, il faut juste que l'on me donne la marge de manœuvre et le temps pour le faire. Si quelqu'un a besoin de ces compétences, alors je resterai par ici", conclut-il.

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Mercedes évalue "tous les concepts" pour sa F1 2024
Article suivant Shootout - Verstappen d'un souffle devant Piastri

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse