Tambay - "Tout sauf facile" pour Rosberg

Dès le début de saison, Patrick Tambay, ex-pilote F1 et consultant RMC, expliquait volontiers que sonfavori pour la saison 2014 se nommait Nico Rosberg

Dès le début de saison, Patrick Tambay, ex-pilote F1 et consultant RMC, expliquait volontiers que son

favori pour la saison 2014 se nommait Nico Rosberg

. Le cap de la mi-saison passé à Hockenheim, celui qui a renouvelé son contrat Mercedes avant le weekend dispose effectivement d’une avance de 14 points sur Lewis Hamilton au championnat du monde, après être parvenu à en reprendre 10 sur la seule manche allemande.

Parti de la pole hier, Rosberg a connu une course tranquille, notamment grâce au départ de son rival et équipier depuis la 20ème place de la grille.

« C’est tout sauf facile », insiste Tambay, qui rappelle sur RMC que tout est à perdre lorsque l’on se retrouve finalement dans une situation de favori absolu pour une course. « Il faut une dose importante de travail, de malice, de concentration, d’effort physique et technique, de réflexion. Et il ne faut pas commettre d’erreur, depuis les qualifications jusqu’à la fin de la course. Avec le départ ou les arrêts aux stands, on sait à quel point c’est fragile. Cette année, il fait preuve de beaucoup de sang froid. Il réussit son parcours jusque-là ».

Reste que Lewis Hamilton a une nouvelle fois montré qu’il ne rendrait jamais les armes. Echouant dans l’aileron arrière de Valtteri Bottas sur la ligne d’arrivée, le Britannique perd l’opportunité de limiter la casse à un écart de 11 points, mais peut tout de même se satisfaire d’avoir vécu une course animée, lors de laquelle il aura tout de même touché trois autres autos !

« Hamilton nous a fait une course d’attaque ; Rosberg a fait une course de stratégie et de gestion », poursuit Tambay. « Pour revenir, Hamilton a fait trois arrêts, Bottas n’en a fait que deux, avec l’obligation de gérer son matériel. C’était, de ce point de vue, une course intéressante. »

Reste désormais à voir à quel point des pilotes comme Bottas peuvent être amené à arbitrer la partie entre les deux pilotes Mercedes lors des prochaines manches.

« Les Williams se sont rapprochées, elles ont gagné en performance et ont réduit l’écart. Mais les Mercedes continuent à travailler aussi. Le combat sera terrible au niveau développement et recherche jusqu’à la fin de la saison. Mais en vitesse pure, la Williams est très performante, notamment en ligne droite. Et je pense qu’à Monza, en septembre, on verra une nouvelle fois les Williams aux avant-postes pour, pourquoi pas, chatouiller les Mercedes. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Patrick Tambay , Nico Rosberg , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités