Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"

partages
commentaires
Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
1 sept. 2019 à 11:15

Plusieurs responsables d'équipes F1 se sont prononcés comme étant en faveur à l'arrivée de deux nouvelles équipes dans la discipline si certaines conditions de base sont respectées.

La possibilité de voir de nouvelles équipes arriver en F1 pourrait être évaluée par les promoteurs de la discipline, même si Ross Brawn a fait savoir qu'il est avant tout souhaitable que les nouvelles règles techniques, sportives et commerciales mises en place pour la saison 2021 soient bien maîtrisées par l'ensemble des protagonistes actuels avant de penser élargir la grille du championnat par de possibles nouveaux inscrits sérieux.

Lire aussi :

Quoi qu'il en soit, plusieurs directeurs d'équipes en place ont été amenés à donner leur avis sur ce qui n'est pour l'heure qu'une possibilité parmi d'autres. Globalement, ceux qui disposent déjà de leur carré de pelouse en F1 estiment que toute entrée, si elle devait intervenir dans le futur, nécessiterait d'être un projet très solide.

"Si ce sont de bonnes équipes avec de solides soutiens et un projet durable, alors mon opinion est que oui [c'est une bonne chose, ndlr]", estime Cyril Abiteboul (Renault) qui voit aussi dans de nouvelles équipes des clients potentiels pour l'unité de puissance maison.

"Douze équipes est un bon chiffre", estime de son côté Franz Tost (Toro Rosso) au moment de se projeter sur une situation différente de celle de la grille actuelle, composée de dix teams. "Nous avons besoin d'autant de voitures que possible sur la grille de départ : je pense que 24 sur la piste est acceptable du point de vue de la sécurité et de l'espace en piste. Je les accueillerais volontiers."

Lire aussi :

Günther Steiner (Haas) a beau représenter l'équipe la plus récemment arrivée sur la grille, il estime que la F1 se doit avant tout de se concentrer sur la viabilité des acteurs en place, sans toutefois rejeter l'idée de nouveaux arrivants. "Je pense que ce serait une bonne chose d'avoir plus d'équipes, tant qu'elles sont bien financées et qu'elles ont un profil élevé", avance-t-il avec prudence. "Par ailleurs, ce que la FOM doit faire est protéger les équipes qui sont là. Nous ne devrions pas juste essayer d'aller chercher de nouvelles équipes du fait que la nouveauté est mieux. Il nous faut prendre soin des équipes présentes qui font un bon boulot et réalisent un gros investissement. Penser simplement qu'en avoir plus serait mieux ne fonctionnera pas aussi bien."

Même réserve du côté d'Otmar Szafnauer (Racing Point), qui pense à la redistribution des revenus commerciaux entre les dix équipes déjà existantes et a du mal à imaginer que Liberty Media puisse désirer augmenter le pot commun au moment de fractionner les retours pour plus d'équipes. "Je pense que dans le futur, avec les budgets plafonnés implémentés, il pourrait y avoir la place pour 12 équipes", juge cependant l'Américain. "Mais nous devons prendre garde à faire en sorte que la distribution de l'argent soit un peu plus équitable de sorte à avoir 12 équipes qui tiennent."

Article suivant
Stratégie - Ferrari peut-il maintenir son avantage en course ?

Article précédent

Stratégie - Ferrari peut-il maintenir son avantage en course ?

Article suivant

Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité

Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Auteur Adam Cooper