Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Le double monkey seat de la Ferrari

partages
commentaires
Technique - Le double monkey seat de la Ferrari
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
Co-auteur: Giorgio Piola
6 mai 2017 à 08:30

La Scuderia Ferrari s’est présentée en Russie forte d’un bon début de saison et convaincue d'être capable de menacer sérieusement Mercedes qui y dominait depuis trois saisons.

Ses ingénieurs ont procédé à quelques ajustements pour le circuit de Sotchi, à la recherche d’un peu plus d’appui et de stabilité à l’arrière de la voiture.

Pour ce faire, on retrouvait donc non pas un, mais deux "monkey seats".

Le premier monkey seat, le plus en avant des deux, est fixé aux deux piliers de l’aileron arrière. À noter que la Ferrari SF70H est la seule monoplace de F1 à être munie de deux piliers.

La section exposée aux gaz d’échappement brûlants et le monkey seat sont recouverts d’une pellicule thermique protectrice de couleur or.

La petite ailette est arquée comme l’est la tubulure d’échappement et interagit avec le jet de gaz, le redirigeant afin qu’il profite aux structures aérodynamiques qu’il rencontre.

Le second monkey seat est placé juste derrière, fixé à la structure déformable. Il possède trois ailettes et non pas deux comme utilisé précédemment par Ferrari.

Il est aussi profondément sculpté, prenant en compte des gaz d’échappement, mais agissant délibérément avec d’autres flux d’air.

Cette vidéo montre les efforts consentis par Ferrari pour évacuer la chaleur emmagasinée à l'intérieur des tambours de freins arrière.

L’écurie italienne dispose de nombreuses configurations de carrosserie afin de munir la voiture des pièces qui procureront la meilleure interaction thermale entre les freins et les roues, ce qui, en retour, fait monter les pneus en température.

La vidéo illustre la configuration de refroidissement maximale des freins utilisée jusqu’ici. L’ouverture supérieure est souvent formée autrement sur les circuits qui exigent une interaction un peu plus finie.

Prochain article Formule 1
Abiteboul : "On a besoin que Palmer marque des points"

Previous article

Abiteboul : "On a besoin que Palmer marque des points"

Next article

Vettel espère un retour de Red Bull aux avant-postes à Barcelone

Vettel espère un retour de Red Bull aux avant-postes à Barcelone

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse