Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Comment Ferrari s'est illustré à Spa et à Monza

partages
commentaires
Technique - Comment Ferrari s'est illustré à Spa et à Monza
Par :
Co-auteur: Matthew Somerfield
15 sept. 2019 à 07:00

Si Ferrari a remporté les Grands Prix de Belgique et d'Italie, c'est en capitalisant sur la philosophie aérodynamique plus efficiente de la SF90, mais il a également fallu faire d'autres ajustements pour prendre l'avantage sur la concurrence. Ici, nous vous expliquons comment Ferrari a fait son retour au sommet, avec l'aide des illustrations de Giorgio Piola.

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

L'aileron arrière de la Ferrari SF90

L'aileron arrière de la Ferrari SF90
1/5

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a choisi un aileron arrière à faible appui relativement conventionnel pour le Grand Prix de Belgique, plutôt que celui en forme de cuillère qui a été favorisé par la Scuderia précédemment. C'est une décision qui a non seulement contribué à la vitesse de pointe mais a aussi aidé Vettel et Leclerc à résister à leurs rivaux dans le deuxième secteur, plus exigeant.

L'aileron arrière de la Ferrari SF90

L'aileron arrière de la Ferrari SF90
2/5

Photo de: Giorgio Piola

L'équipe a effectué de nouveaux changements pour le GP d'Italie afin de maximiser sa performance dans les lignes droites : le bord du plan principal a été avancé afin de réduire proportionnellement l'appui aérodynamique et la traînée.

L'aileron avant de la Ferrari SF90

L'aileron avant de la Ferrari SF90
3/5

Photo de: Giorgio Piola

À l'avant de la voiture, Ferrari avait besoin d'équilibrer les choses et a décidé de redessiner le volet supérieur de l'aileron, dont la largeur a été réduite, notamment au niveau de la flèche rouge.

L'aileron avant Toro Rosso STR14

L'aileron avant Toro Rosso STR14
4/5

Photo de: Giorgio Piola

Toro Rosso a également produit un aileron avant modifié pour le Grand Prix d'Italie. Comme Ferrari, la petite Scuderia a mis le volet supérieur au régime afin de réduire la charge aéro sur le train avant, en phase avec l'aileron arrière plus fin. Elle a également tenté de manipuler le vortex Y250 de manière bien différente en changeant la forme du plan principal ainsi que sa fente, notamment au niveau de la secion neutre, tandis que les trois volets supérieurs sont recourbés.

Comparaison de l'aileron arrière de la Red Bull Racing RB15

Comparaison de l'aileron arrière de la Red Bull Racing RB15
5/5

Photo de: Giorgio Piola

Red Bull a suivi sa philosophie habituelle à Spa-Francorchamps et Monza : comme ces dernières années, l'écurie a réduit l'aileron à sa plus simple expression, espérant que la traînée en moins compense le manque de puissance par rapport aux moteurs Mercedes et Ferrari. Il est clair que la RB15 avait moins d'appui que toutes les monoplaces rivales, surtout à Monza (voir médaillon).

Article suivant
Bottas : "Pour un jeune, Leclerc est un compétiteur coriace"

Article précédent

Bottas : "Pour un jeune, Leclerc est un compétiteur coriace"

Article suivant

Rossi fier de compter Norris et Albon parmi ses fans

Rossi fier de compter Norris et Albon parmi ses fans
Charger les commentaires