Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
20 jours
23 oct.
Prochain événement dans
32 jours
31 oct.
Prochain événement dans
40 jours
13 nov.
Prochain événement dans
53 jours
04 déc.
Prochain événement dans
74 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
81 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Le développement de Mercedes fait mal à ses rivaux

partages
commentaires
Technique - Le développement de Mercedes fait mal à ses rivaux
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
Traduit par: René Fagnan

Nos experts Giorgio Piola et Matt Somerfield examinent la Mercedes W07 Hybrid. Les ingénieurs poursuivent son développement tout en tentant d’éliminer les problèmes qui altèrent parfois son fonctionnement.

L’aileron avant

L'aileron avant de la Mercedes W07 Hybrid, au Canada
L'aileron avant de la Mercedes W07 Hybrid, au Canada

Photo de: Giorgio Piola

L’aileron avant montre peu de changements depuis l’Autriche, à l’exception d’une petite équerre fixée sur le volet supérieur. Les arêtes ont été retirées du volet, ce qui réduit un peu l’appui aérodynamique et modifie l’équilibre de la voiture selon les exigences des pilotes.

Écopes de freins avant

Écopes de freins avant de la Mercedes
Écopes de freins avant de la Mercedes

Photo de: Giorgio Piola

À Silverstone, les W07 étaient munies d’écopes de freins avant asymétriques. Le frein du côté droit de la monoplace est complètement enfermé par un tambour, tandis que celui du côté gauche reprend la version vue en Espagne, qui se distingue par un croisement des flux d’air. Le tracé de Silverstone se caractérise par ses longues lignes droites qui exigent peu de refroidissement des freins. Mercedes a donc choisi de masquer la partie supérieure de l’écope, comme on le voit bien sur la photo.

Préchauffage des freins

Avant de la Mercedes W07 Hybrid
Avant de la Mercedes W07 Hybrid

Photo de: Giorgio Piola

Mercedes a décidé d’utiliser son dispositif de préchauffage des freins dans les garages alors qu’auparavant, il n’était employé que sur la grille de départ juste avant la course. L’idée est de préchauffer les freins afin qu’ils fonctionnent à leur efficacité maximale dès que la voiture entre en piste. Le fait d’avoir partiellement masqué les écopes de freins démontre à quel point la conservation de la chaleur joue un rôle crucial dans la performance des freins.

Aubes latérales

Les aubes superposées que Mercedes a inaugurées lors des essais hivernaux ont été révisées pour Silverstone. On note que le nombre d’éléments verticaux a été réduit à cinq, tandis qu’on ne remarque que huit échancrures qui ressortent des bords du fond plat. Ceci modifie la façon dont le flux d’air circule autour de l’entaille des pontons, et passe au-dessus et en-dessous du plancher.

Aérateurs à lames

Aérateurs à lames de la Mercedes
Aérateurs à lames de la Mercedes

Photo de: XPB Images

Même si la température ambiante varie beaucoup d’un circuit à l’autre, les équipes doivent s’assurer que la voiture fonctionne toujours à une température relativement stable. Ainsi, les modifications apportées à la carrosserie influencent non seulement la performance de l’unité de puissance, mais aussi l’aérodynamique de la voiture. La configuration doit donc être adaptée à chaque circuit. Pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, les aérateurs placés le long du cockpit ne possédaient que deux lames (en inséré à gauche), puisque qu’il faisait plus frais que prévu et que des aérateurs trop volumineux génèrent trop de traînée.

Cloque du capot moteur de la Mercedes
Cloque du capot moteur de la Mercedes

Photo de: Giorgio Piola

Le radiateur de l’ERS, positionné derrière l’unité de puissance, a été modifié pour Silverstone (illustré en vert). Cette modification a exigé une correction à la cloque du capot moteur qui le couvre.

Diffuseur

Ailette du diffuseur de la Mercedes
Ailette du diffuseur de la Mercedes

Photo de: XPB Images

L’ailette de 200 mm située entre la structure déformable et le diffuseur a aussi été revue. L’élément inférieur est désormais muni d’une échancrure, tandis que l’élément supérieur est maintenant séparé en deux sections. Cela peut sembler mineur, mais a pour but d’aligner les structures d’écoulement d’air généré par le diffuseur, l’échappement et l’aileron arrière.

Aileron arrière

Mercedes dispose de plusieurs types d’ailerons arrière afin de répondre au mieux aux exigences des différents circuits. À Silverstone, les W07 étaient munies d’un nouvel aileron arrière qui se distingue par de larges fentes sur les dérives ; une nouveauté inaugurée par Toro Rosso durant les essais hivernaux. 

L'aileron arrière de la Toro Rosso STR11, lors des essais hivernaux de Barcelone
L'aileron arrière de la Toro Rosso STR11, lors des essais hivernaux de Barcelone

Photo de: Giorgio Piola

On remarque que les fentes sont formées de façon à les exposer au flux d’air et qu’un support métallique fixé au bord de fuite maintient leur forme. Quatre arêtes ont été ajoutées aux dérives afin de réduire la pression et diriger l’écoulement de l’air vers le haut. Certaines sections de la dérive ont été amincies afin qu'avec l'ajout des arêtes, la dérive respecte la règle d’une épaisseur maximale de 20 mm.

Édito - Pourquoi McLaren remporte son pari basé sur l'exclusivité marketing

Article précédent

Édito - Pourquoi McLaren remporte son pari basé sur l'exclusivité marketing

Article suivant

Chronique Massa - Des problèmes à résoudre rapidement

Chronique Massa - Des problèmes à résoudre rapidement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Lieu Silverstone
Équipes Mercedes
Auteur Giorgio Piola