Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique : Mercedes innove encore avant l’Australie

Avec ses solutions techniques uniques, la Mercedes W08 est déjà une voiture redoutable. Les ingénieurs n’ont pas chômé entre les deux séances d’essais hivernaux et lui ont apporté des améliorations.

Lors de la deuxième semaine d'essais, la W08 fut munie d’un aileron avant, de déflecteurs latéraux et d’un diffuseur revus et corrigés.

L’aileron avant de la Mercedes W08 (image ci-dessus) est fortement inspiré du modèle de l’an dernier. Le tunnel qui évacue l’air vers l’extérieur, introduit en 2015, est toujours présent. La seule différence notoire fut la présence, lors de la deuxième semaine, d’une modification de la cascade en "R" [1] qui présentait une fente sur sa surface. L’union des deux gradients de pression modifie la forme du vortex ainsi créé, et change son influence sur la surface frontale du pneu avant, plus large de 60 mm cette année.

Les écopes de freins avant ont aussi été revues. La petite fente située à plusieurs centimètres du rebord a été élargie [2], ce qui éloigne la partie avant de l’écope du flanc du pneu, modifiant leur interaction aérodynamique. La petite prise d’air située juste derrière [3] a aussi été modifiée et arbore maintenant un grillage protégeant des débris, tel que vu l’an dernier.

Nouveau déflecteur Mercedes
Nouveau déflecteur Mercedes

Photo de: Giorgio Piola

La zone située entre les roues avant et l’entrée des pontons sera sujette à de nombreuses discussions animées cette saison. Le règlement technique 2017 est beaucoup plus permissif à cet endroit stratégique. Les dérives latérales peuvent être plus volumineuses et aux formes plus complexes, comme celles fixées à la Mercedes W08 lors des seconds essais.

L’extension frontale du fond plat [1] a été modifiée comme l’était le fond plat en forme de W de la Mercedes de l’an dernier. Ces sortes de dents, une série d’arêtes, servent à filtrer l’air turbulent qui les traverse. L’autre partie de la dérive, plus creusée, arbore désormais des fentes verticales [2], une solution déjà utilisée par Mercedes l’an dernier et destinée à améliorer l’écoulement des flux d’air dans cette région lorsque la voiture effectue un lacet en virage. Les petites pré-dérives, très courbées [3] possèdent aussi des fentes sur toute la hauteur.

Les ailes de chauve-souris, vues entre 2014 et 2016 et situées de part et d’autre du capteur de garde au sol, ont été complètement révisées. Elles sont dotées d’ailettes en forme de Z qui travaillent en harmonie avec les aubes de déviation placées devant et les dérives, situées derrière.

Comparaison du diffuseur de la Mercedes W08
Comparaison du diffuseur de la Mercedes W08

Photo de: Giorgio Piola

Les surfaces externes du diffuseur ont été revues pour la deuxième semaine à Barcelone. On note une arête moins courbée vers l’extérieur et qui laisse place à une équerre détachée aux formes complexes. Cette solution est destinée à améliorer la relation entre les différentes surfaces qui sont autour, comme les ailettes d’écopes de freins, les dérives de l’aileron arrière et même le sillage des gros pneus arrière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Analyse
Tags piola, technique
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola