Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les modifications agressives de Red Bull

partages
commentaires
Technique - Les modifications agressives de Red Bull
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
Co-auteur: Giorgio Piola
3 avr. 2018 à 14:26

Red Bull Racing a travaillé très dur afin de faire rouler sa RB14 le plus rapidement possible et amorcer son développement très tôt.

Car si la RB13 a terminé la saison passée en force, l’équipe autrichienne admet que son début de saison ne fut pas à la hauteur. Les ingénieurs ont connu des problèmes de corrélation entre les résultats obtenus en soufflerie et les données réelles. Adrian Newey a même quitté sa semi-retraite de la Formule 1 pour donner un coup de main au staff technique.

Comparaison des entrées d'air des pontons de la Red Bull RB13
Comparaison des entrées d'air des pontons de la Red Bull RB13

Photo de: Giorgio Piola

La RB14 résulte d’une somme de solutions techniques agressives, et cela se remarque nettement avec les appendices greffés autour des pontons.

Au début de la saison passée, la RB13 ne possédait que deux déflecteurs aux formes relativement simples. C’est lors du Grand Prix de Grande-Bretagne que ces déflecteurs ont commencé à évoluer pour en arriver aux formes que nous voyons aujourd’hui.

L’arrangement des différentes surfaces permettait alors de repousser le sillage des pneus avant loin des pontons. En Hongrie, la géométrie des pontons fut modifiée et trois échancrures furent ajoutées au bord d’attaque du fond plat. Puis, un déflecteur de ponton fut ajouté à Singapour, ce qui fit dire à Sebastian Vettel que Red Bull avait copié une idée de Ferrari.

La RB14 reprend ce concept, mais Red Bull n’a pas fait que copier ce design, mais l’a vraiment intégré à sa monoplace. On note toutefois que les ingénieurs de Red Bull ont imité ceux de Ferrari en déplaçant la structure de protection latérale vers le bas et l’avant. Ceci a permis de reculer le ponton et de l’éloigner du sillage des pneus avant, permettant de revoir complètement la forme des pontons.

2e version des déflecteurs de la Red Bull RB14
2e version des déflecteurs de la Red Bull RB14

Photo de: Giorgio Piola

Cet arrangement complexe de déflecteurs a toutefois causé quelques soucis. L’équipe s’est rapidement rendue compte que l’ensemble vibrait et bougeait à haute vitesse, ce qui rendait la voiture aérodynamiquement instable.

En attendant une solution permanente, l’équipe a décidé de faire rouler la voiture sans ses déflecteurs latéraux.

3e version des déflecteurs de la Red Bull RB14
3e version des déflecteurs de la Red Bull RB14

Photo de: Giorgio Piola

Vers la fin des essais pré-saison, les déflecteurs de la RB14 furent munis de deux supports métalliques (montrés par les flèches rouges à droite ci-dessus) et d’une ailette horizontale en forme de boomerang qui rattache le déflecteur à la partie avant de la dérive latérale (flèche blanche).

Cette combinaison support/ailette, vue sur plusieurs autres voitures de F1, semble donner de bons résultats aérodynamiques. L’équipe a aussi ajouté une cascade d’ailettes en forme de ‘r’ sur le rebord inférieur de la dérive (flèches bleues).

 
Prochain article Formule 1
Pneus : options différentes pour Mercedes et Ferrari à Shanghai

Previous article

Pneus : options différentes pour Mercedes et Ferrari à Shanghai

Next article

Hartley compte sur son expérience du LMP1 à Bahreïn

Hartley compte sur son expérience du LMP1 à Bahreïn

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse