Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les nouveautés de McLaren en Chine

partages
commentaires
Technique - Les nouveautés de McLaren en Chine
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
Co-auteur: Giorgio Piola
14 avr. 2017 à 08:49

La performance des McLaren est intimement liée à celle du moteur Honda. Pour pallier à son manque de puissance, les ingénieurs travaillent énormément pour améliorer le châssis de la MCL32.

Il était évident que McLaren allait produire sa propre version du T-wing. D’ailleurs, McLaren se joint à cinq autres écuries – Mercedes AMG, Ferrari, Williams, Haas et Sauber – qui ont fixé ce mini aileron arrière à leurs voitures.

Le T-wing est positionné dans une zone située 50 mm devant l’ancien emplacement de l’aileron arrière. Le règlement technique 2017 a fait reculer l’aileron, ce qui autorise les T-wings. Cet appendice génère un peu d’appui aérodynamique, mais sert surtout à améliorer le fonctionnement de l’aileron de requin fixé sur le capot moteur et à faciliter l'écoulement des flux d’air ascendants créés par le diffuseur et l’aileron arrière.

McLaren est la seule écurie à avoir interprété de façon différente le règlement qui oblige les dérives d’ailerons à être courbées. Les ingénieurs britanniques ont ajouté des échancrures dans les dérives (indiquées par la flèche rouge). La présence de telles fentes est autorisée dans un rectangle défini par l’article 3.6.2 du règlement technique.

Ces fentes, comme celles normalement situées au bas des dérives, augmentent artificiellement la section transversale de l’aileron arrière, ce qui en retour aide à rattacher les flux d’air qui s’écoulent des différentes parties de la voiture.

McLaren avait apporté un nouvel aileron arrière à tester, mais l’annulation de la seconde séance d'essais libres de vendredi a tout chamboulé. L’écurie britannique a donc utilisé l’aileron vu en Australie, notoire avec son encoche en forme de V située au centre du plan principal et du volet supérieur, mais absente sur le nouvel aileron.

Vue latérale de la McLaren MCL32
Vue latérale de la McLaren MCL32

En Chine, la MCL32 était munie d’un nouveau fond plat, qui possède une longue fente tout le long du bas du ponton. On note la présence d’un support métallique en son milieu afin de restreindre sa flexion et ses déformations néfastes.

Il ne s’agit pas d’une réelle nouveauté, car nous avons déjà vu des fentes similaires sur les fonds plats des Mercedes, Toro Rosso et Haas, tandis que la Red Bull est dotée d’un fond plat possédant une encoche en forme de V en son milieu. Ces innovations sont permises en raison du règlement qui a autorisé la largeur du fond plat à grimper de 1400 à 1600 mm. Toutefois, l’article qui touche les orifices pratiqués n’a pas changé, ce qui signifie que de telles fentes de 100 mm sont permises.

Dans le cas de MCL32, il semble que cette longue fente serve à "sceller" les bords du fond plat afin d'éviter que l’air turbulent s’engouffre sous le fond plat et nuise grandement au rendement du diffuseur.

Prochain article Formule 1
Pirelli va guetter l'usure des pneus arrière à Bahreïn

Previous article

Pirelli va guetter l'usure des pneus arrière à Bahreïn

Next article

Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre

Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse