Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les évolutions vaines de Ferrari à Austin

Ferrari ne relâche pas le développement de sa S70H en cette fin de saison, et a apporté de nouvelles pièces à Austin pour le Grand Prix des États-Unis.

Les évolutions vaines de Ferrari à Austin

Ces pièces n'étaient pas des concepts nouveaux, mais plutôt des raffinements ou des améliorations de celles existantes. Elles n’ont été installées que sur la monoplace de Sebastian Vettel afin de l’aider au mieux dans la course au titre mondial.

L’aileron avant

Comparaison des dérives de l'aileron avant de la Ferrari SF70H, GP des États-Unis

Comparaison des dérives de l'aileron avant de la Ferrari SF70H, GP des États-Unis

Photo de: Giorgio Piola

L’aileron avant se distingue maintenant par une arche de rebord inférieur modifiée. Le bord d’attaque du plan principal a aussi été corrigé afin de s’accorder à ce changement (illustré en jaune). De plus, la surface interne de l’arche a été abaissée, ce qui change la forme et la vélocité du vortex qu’elle génère. La dérive latérale a été raccourcie, mais conserve la même courbure vers l’extérieur à son bord de fuite. On note l’addition d’une seconde dérive, très courte et de forme agressive (illustré par la flèche rouge), rattachée à la première, ce qui change la forme et la direction des flux d’air. Tout ceci a pour objectif de mieux former le sillage produit par les pneus avant et ainsi influencer la performance aérodynamique de l’arrière de la voiture.

Le fond plat

La zone du plancher située juste devant les pneus arrière a aussi été modifiée. Ferrari est revenu à une configuration à cinq fentes regroupées vers l’arrière au lieu de six comme vu lors des derniers Grands Prix.

Ces fentes génèrent des vortex qui sont destinés à sceller l’ouverture située entre le flanc du pneu arrière et le diffuseur, ce qui restreint les effets néfastes créés par la déformation des pneus.

Le diffuseur

Comparaison des diffuseurs de la Ferrari SF70H
Comparaison des diffuseurs de la Ferrari SF70H

Photo de: Giorgio Piola

À cause des modifications apportées à l’avant de la voiture, Ferrari a aussi corrigé la forme du diffuseur, mais, encore une fois, seulement sur la SF70H de Vettel. Ce diffuseur ressemble beaucoup à celui testé lors des essais organisés sur le Hungaroring. On remarque que la section centrale a été passablement aplanie, ce qui change le volume du diffuseur et son interaction avec les autres éléments aérodynamiques.

On retrouve, au-dessus du diffuseur, une paire d’ailettes fixées de part et d’autre de la structure d’impact qui ont pour objectif d’aspirer de l’air à l’intérieur du diffuseur.

partages
commentaires
Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices

Article précédent

Pourquoi la F1 envisage le passage à quatre roues motrices

Article suivant

Wolff : La FIA doit laisser les pilotes s'affronter durement

Wolff : La FIA doit laisser les pilotes s'affronter durement
Charger les commentaires