Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Le nouveau package aéro de McLaren décrypté

partages
commentaires
Le nouveau package aéro de McLaren décrypté
Par :
11 mai 2018 à 13:13

La McLaren MCL33-Renault a été dotée de plusieurs modifications techniques pour le Grand Prix d’Espagne, et les plus étonnantes concernent sans doute son aileron avant et son nez.

L’écurie britannique souligne que nous voyons aujourd’hui la version finale de la MCL33. Son nez, assez complexe, reprend certaines solutions vues sur d’autres voitures cette saison.

Le prolongement du nez permet de contourner la règle qui exige un museau plongeant. On note une ouverture à l’avant ; une solution inaugurée par Red Bull au début de la saison dernière.

McLaren s’inspire aussi de Sauber avec l’introduction de deux canaux latéraux le long du nez, qui permettent aux filets d’air de mieux s’infiltrer sous le museau.

Ces deux solutions ingénieuses autorisent McLaren à rendre la surface inférieure "invisible" d’un point de vue aérodynamique et de respecter le règlement de la surface de la section transversale.

Un détail technique de la McLaren MCL33

Les anciens montants de l’aileron avant ont été remplacés par ces piliers aux formes aérodynamiques et qui rejoignent une sorte de cape, comme sur la Mercedes.

Ceci a pour objectif de resserrer et de réaligner les flux d’air, qui seront mieux exploités par les nouvelles aubes de déviation fixées sous le châssis.

Si ces idées ont été inspirées d’autres monoplaces, McLaren innove avec une paire de déflecteurs aux formes inédites et destinés à encore mieux rediriger les filets d’air autour de nez.

La complexité de cette structure démontre à quel point McLaren travaille dur afin de refaire son retard sur les écuries de pointe malgré les difficultés rencontrées à faire passer les crash-tests avec succès.

Fernando Alonso, McLaren MCL33 et de la peinture flo-vis

Les deux voitures sont aussi dotées de nouveaux déflecteurs de pontons munis d’un nouvel élément avant, qui s’étire vers le bas jusqu’à l’extension frontale du fond plat ; ceci dans le but de restreindre les effets négatifs du sillage des pneus avant.

Les dérives latérales n’ont pas été modifiées, mais l’écurie a vaporisé de la peinture de visualisation de flux à cet endroit stratégique de la voiture afin de vérifier si le nouveau nez procurait les mêmes gains que ceux obtenus en CFD et en soufflerie.

"On ne va pas sauter de joie tout de suite, il y a beaucoup de tests qui sont effectués, c’est une séance d’essais pour la majorité des équipes", a confié à Canal+ Éric Boullier entre les deux séances d'essais libres ce vendredi. "On a passé la séance à récupérer des données aéro, pas à travailler sur la performance, mais c’est encourageant."

"Notre référence aujourd’hui, c’est de se battre contre d’autres moteurs Renault – Red Bull et Enstone –, Ferrari et Mercedes sont dans une autre ligue. On a besoin de plus de roulage pour comprendre ce que l’on peut faire. On a été déçus par la version hybride du début de saison, ici c’est une version qui nous satisfait davantage."

Article suivant
Magnussen réprimandé pour une "manœuvre dangereuse"

Article précédent

Magnussen réprimandé pour une "manœuvre dangereuse"

Article suivant

Les évolutions vues sur les F1 à Barcelone

Les évolutions vues sur les F1 à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Équipes McLaren Boutique
Auteur Matt Somerfield