Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Le nouveau concept sur lequel reposent les espoirs de Ferrari

partages
commentaires
Le nouveau concept sur lequel reposent les espoirs de Ferrari
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Jon Noble
2 oct. 2018 à 08:50

La Scuderia Ferrari aura probablement besoin d’un incroyable coup de chance pour renverser la vapeur et remporter le titre mondial face à Mercedes cette saison.

En revanche, les évolutions techniques vues à Sotchi démontrent que les ingénieurs Ferrari n’ont pas encore baissé les bras et poursuivent le développement de la SF71H.

Plusieurs modifications ont été apportées à la Ferrari, et on retrouve un nouvel aileron avant qui laisse présager un changement de philosophie aérodynamique dans l’équipe.

Aileron avant de la Ferrari SF71H

Aileron avant de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

Ce nouvel aileron incorpore certaines idées vues sur d’autres voitures de F1, notamment la Red Bull RB14, et des nouveautés qui découlent de l’interprétation que Ferrari fait des règlements techniques 2019.

Le rebord inférieur du nouvel aileron s’inspire directement de la solution technique introduite par Red Bull Racing en 2017. Ferrari a d’ailleurs validé cette solution technique lors des essais collectifs organisés après le Grand Prix de Hongrie. On note que le rebord inférieur a été haussé, incliné et reculé par rapport au bord d’attaque du plan principal [1].

On remarque aussi que la dérive ressemble beaucoup à celle de la Red Bull RB14. Son bord d'attaque est formé de manière à faire converger les flux d'air vers la fente verticale située derrière [1].

Ces modifications rendent la partie extérieure de l'aileron moins sensible aux variations d’angle de plongée et réduisent la volatilité du vortex créé par le rebord inférieur qui a ainsi moins tendance à éclater.

Lire aussi :

Un tel changement à la section extérieure de l’aileron nécessite toutefois des corrections ailleurs sur la monoplace.

Le bord d’attaque renversé du plan principal est un peu plus prononcé [3], ce qui modifie l’écoulement des filets d’air tandis que les ailettes [4] fixées à l’intérieur de la dérive, et destinées à repousser l’air loin des pneus avant, ont aussi été corrigées.

On note aussi que la géométrie des volets a été modifiée. Une fente additionnelle a été ajoutée à la section extérieure [5]. Plus important encore est que Ferrari a adouci la transition qui existe entre la section extérieure de l’aileron (qui repousse les flux d’air vers l’extérieur) et la section intérieure qui génère de l’appui [6].

Ferrari a aussi passablement modifié les aubes directrices [2] qui sont fixées sous la partie avant du châssis et qui n’avaient pas été retouchées depuis le début de la saison.

Le design original, assez simple, a été complètement revu en faveur d’un arrangement complexe d’éléments indépendants.

L’ancien design à fentes favorisait un alignement simple des flux d’air. Le nouveau design est beaucoup plus agressif et fait travailler plus durement les filets d’air, ce qui génère un vortex plus puissant et qui alimente mieux l’arrière de la voiture.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Afin de réduire la traînée, Ferrari prévoyait utiliser ses nouvelles dérives avec un aileron en forme de cuillère. Toutefois, l’équipe italienne a été forcée de revenir à un design plus conventionnel afin d’améliorer l’équilibre aérodynamique de la SF71H.

 
Prochain article Formule 1
Ocon sans volant : Renault minimise sa responsabilité

Article précédent

Ocon sans volant : Renault minimise sa responsabilité

Article suivant

Hamilton : Il faudrait utiliser le circuit de Sotchi à l'envers

Hamilton : Il faudrait utiliser le circuit de Sotchi à l'envers
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse