Technique - Quand Ferrari a le nez creux!

Voici quelques détails de la Ferrari F14T qui ne nous ont pas échappé lors des derniers tests de Jerez, avant l’arrivée de la F1 pour deux séances de quatre jours à Bahreïn où l’on peut encore s’attendre à de nombreuses nouveautés



Voici quelques détails de la Ferrari F14T qui ne nous ont pas échappé lors des derniers tests de Jerez, avant l’arrivée de la F1 pour deux séances de quatre jours à Bahreïn où l’on peut encore s’attendre à de nombreuses nouveautés. Le museau de la Ferrari recèle ainsi plus d'astuces que l’on ne pourrait le penser! Le museau bas de la Ferrai, dans lequel beaucoup trouvent visuellement des similitudes avec une embouchure d'aspirateur, est en fait creux en son dessous. Une astuce qui sert à récupérer le flux d'air à son entrée frontale. Mais le travail ne s’arrête pas là : de par la forme semi-cylindrique de la structure en carbone, le flux d'air est capté entre le museau et les déflecteurs de guidage de flux d'air en forme de C.



L'air circulant depuis l'embouchure frontale du museau et circulant dans l'espace agrandi de celui-ci aspirera l'air extérieur entre les deux flèches rouges (du fait du creusement). Il s’agit là d’une manière très efficace d'alimenter le fond plat d'un volume suffisant en air, et ce, malgré une embouchure assez réduite sur l'avant du museau.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités