Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Quelques nouveautés au Grand Prix du Mexique

partages
commentaires
Technique - Quelques nouveautés au Grand Prix du Mexique
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
Traduit par: René Fagnan
28 oct. 2016 à 14:33

La tournée des garages au circuit Hermanos Rodriguez du Grand Prix du Mexique nous a permis de constater quelques nouveautés.

Même si nous sommes en fin de saison, plusieurs écuries n’hésitent pas introduire de nouvelles pièces. Les monoplaces étant en cours d’assemblage, il nous a été facile de remarquer certains détails intéressants.

Sauber

La Sauber C35, dénudée de sa carrosserie, montre une section ouverte au milieu de sa quille. Il faut noter la barre en forme de “T” inversé, visible ici, mais normalement recouverte par un panneau en fibre de carbone.

C’est à cet endroit que le splitter est fixé à la monoplace. Cette barre sert de support qui permet au splitter de bouger légèrement lorsque la voiture roule en piste.

La présence de cette barre permet d’apporter des modifications à la voiture sans avoir besoin de faire subir un nouveau crash test à la monocoque.

McLaren

Des mécaniciens travaillent sur une McLaren MP4-31
Des mécaniciens travaillent sur une McLaren MP4-31

Giorgio Piola

L’assemblage de la McLaren MP4-31 permet d’admirer la boîte de vitesses détachée du châssis et de l’unité de puissance Honda.

L’absence du tambour de frein permet de voir toutes les ailettes fixées à la cloison verticale. Elles servent à contrôler le sillage des pneus arrière et à diriger vers le haut le flux d’air qui glisse à l’extérieur du diffuseur.

On pourra noter que la plus basse des deux ailettes possède des échancrures similaires à celles qu’on retrouve sur l’aileron avant de la voiture.

On peut aussi apprécier tout le travail de recherche effectué sous la structure déformable arrière. Cette section maximise l’écoulement de l’air autour de la carrosserie en forme de bouteille de Coca-Cola et au-dessus du diffuseur afin d’en accroître l’efficacité.

On note aussi le trou destiné à faire passer la longue tige du démarreur externe.

Dernier point : on voit clairement le support de l’aileron arrière, situé au-dessus de la structure déformable et entre les triangles supérieurs, et qui coupe la tubulure d’échappement ; un concept imaginé par Toro Rosso en 2015.

On remarque aussi qu’une partie biseautée a été ajoutée au bord de fuite des supports, ce qui a une influence sur la forme du gaz d’échappement.

Prochain article Formule 1
Ricciardo critique les dégagements en asphalte

Previous article

Ricciardo critique les dégagements en asphalte

Next article

Vettel - Ferrari a "toujours une chance de gagner" en 2016

Vettel - Ferrari a "toujours une chance de gagner" en 2016

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Équipes Sauber , McLaren
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse