Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - La Red Bull RB13 légèrement modifiée en Australie

partages
commentaires
Technique - La Red Bull RB13 légèrement modifiée en Australie
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
24 mars 2017 à 14:34

Pour affronter le circuit urbain de l'Albert Park de Melbourne, les Red Bull RB13 ont été légèrement modifiées.

La Red Bull RB13 possède des lignes fluides et élégantes, ce qui la démarque nettement d’autres voitures aux formes beaucoup plus complexes. En comparaison à la Ferrari SF70H et la Mercedes W08, la Red Bull paraît étonnamment simple.

Dérives latérales de la Red Bull Racing RB 13
Dérives latérales de la Red Bull Racing RB 13

Photo de: Giorgio Piola

Le staff technique a modifié certains aspects de la RB13 pour ce Grand Prix d’Australie. Chez toutes les équipes, d'intenses études ont été consacrées au design des dérives latérales. Sur la Red Bull, on note que la taille des dérives a été légèrement réduite pour Melbourne. L’élément principal a été coupé de près de la moitié sur toute sa longueur.

L’autre élément a vu les trois quarts de sa section supérieure éliminés (flèches rouges) dans le but de modifier la circulation des flux d’air autour de la section centrale de la monoplace. La largeur et la forme du rebord inférieur (flèche bleue) ont été revues, avec un bord de fuite fortement courbé afin de mieux diriger l’air sous la dérive.

Le conditionneur fixé sur le ponton a aussi été revu. Précédemment, il courbait au-dessus du ponton et joignait un générateur de vortex. Sa nouvelle forme se distingue par la présence d’un bec. Ce bec possède un prolongement triangulaire qui aide à guider les flux d’air sur la surface supérieure du ponton.

Détails de l'aileron avant de la Red Bull Racing RB13
Détails de l'aileron avant de la Red Bull Racing RB13

Photo de: Giorgio Piola

Les ingénieurs ont aussi analysé le degré de flexion de l’aileron avant. Des autocollants à damiers (flèche rouge) ont été apposés sur la face interne de la dérive. Les images sont captées par une caméra vidéo à haute vitesse afin de permettre de mesurer le déplacement de la dérive lorsque la voiture roule en piste. Ce test permet de valider les résultats obtenus en soufflerie.

Prochain article Formule 1
GP Australie - Les 25 meilleures photos de vendredi

Previous article

GP Australie - Les 25 meilleures photos de vendredi

Next article

Lowe : Le retour de Massa n'est pas une "mauvaise option"

Lowe : Le retour de Massa n'est pas une "mauvaise option"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse