Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Ce qui se cache sous la Haas VF-17

partages
commentaires
Technique - Ce qui se cache sous la Haas VF-17
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
Co-auteur: Giorgio Piola
27 févr. 2017 à 07:30

Haas va connaître une tâche similaire à celle d'un interprète musical, dont le deuxième album est toujours compliqué.

En plus de profiter d'un partenariat technique avec Ferrari qui lui a donné accès au design du châssis 2016 de la Scuderia ensuite fabriqué par Dallara, le supplément comprenant la suspension, la boîte de vitesses et le groupe propulseur de Maranello a donné à l'équipe américaine un marche-pied à partir duquel trouver un bon rythme l'an dernier. Ce qu'elle a fait, obtenant des résultats dont elle n'aurait pu que rêver.

Née en dehors des restrictions venues du fait de faire partie du championnat, la VF-16 a bien servi l'équipe mais avec le nouveau règlement entrant en vigueur cette année, peut-être l'équipe aurait-elle mieux fait d'attendre un an de plus pour débuter en F1. Politique mise à part, la VF-17 semble avoir un nouveau design intéressant quoique que loin d'être aussi pointu que ceux déjà présentés par Mercedes ou Ferrari.

La Haas F1 Team VF-17
La Haas F1 Team VF-17

Photo de: Haas F1 Team

L'aileron avant est similaire à celui de l'année dernière bien qu'il dispose d'un tunnel exagéré, mais ne comprend pas à ce stade les cascades intérieures utilisées sur la VF-16. La dérive a été rafraîchie et comprend maintenant à la fois un canard et une partie supérieure triangulaire inspirée par Ferrari (flèche bleue).

Ces derniers devraient aider l'aileron à interagir avec la structure de flux d'air générée par l'essieu soufflé, que l'équipe a choisi de retenir pour 2017.

Le nez a été revu, l'équipe tentant d'adopter le design familier "en pouce" vu sur de nombreuses voitures en 2016, qui maximisera le flux sous le nez où un nouveau jeu d'ailettes est suspendu sur le côté (flèche verte), celles-ci semblant dirigées de façon à conduire l'air vers le centre de la voiture.

Dans le même temps, un jeu d'ailettes placées de façon plus conventionnelle les accompagne, bien que le premier élément monté sur le nez (flèche jaune) commence à collecter le flux d'air plus haut que de coutume, flux qui peut d'ordinaire suivre un chemin plus neutre.

La Haas F1 Team VF-17
La Haas F1 Team VF-17

Photo de: Haas F1 Team

Les déflecteurs sont évidemment beaucoup plus larges que l'année dernière, pour tirer avantage des nouvelles dimensions réglementaires, mais ils manquent du détail vu sur quelques concurrentes. Le déflecteur principal a une section plus haute à l'avant avec une fente juste derrière le bord d'attaque, avant que la surface ne tombe graduellement jusqu'au point où elle rencontre la tête de hache étendue du fond plat.

Une autre plaque verticale en forme de coin (flèche bleu) est aussi montée à l'arrière du déflecteur principal, les designers cherchant avec attention à contrôler la façon dont le flux d'air se déplace le long de la voiture.

Une grande dérive en forme de deltoïde peut être vue sur le côté du châssis pour aider à conduire le flux d'air vers le ponton et l'entrée du ponton dans le but d'améliorer le refroidissement et la performance aérodynamique. Ceci est reflété au niveau du plancher pour avoir un effet similaire avec le flux d'air qui passe sous la voiture (flèches rouges).

Les pontons et leur entrée principale sont une réminiscence de la voiture de 2016, leur largeur étant maintenue plutôt qu'augmentée comme le permet le règlement. Ceci est facile à remarquer car la protubérance de l'épaule des pontons couvre la barre de protection latérale en cas de choc.

Le ponton est encadré par une lamelle de bord d'attaque et un conditionneur de flux d'air combiné qui stoppe un petit chemin au-dessus du fond plat et est tenu en place par une barre diagonale. Sur les images ayant fuité avant la présentation de la voiture, une petite entrée pouvait être vue juste derrière ce secteur. Il semble qu'elle ait juste pu s'ouvrir quand l'équipe a décidé de tester la voiture pour contrôler les températures, puisque sur les images fournies par l'équipe, il s'agit simplement d'un panneau d'accès (flèche blanche). 

La Haas F1 Team VF-17
La Haas F1 Team VF-17

Photo de: Haas F1 Team

Le plancher est aussi large que le règlement le permet et comprend une large volute détachée du fond plat (flèche rouge) en direction du milieu de la voiture, Haas étant la première équipe à tenter un détachement si large et à tirer avantage du rayon augmenté en 2017.

Devant le pneu arrière, le fond plat dispose de quatre fentes (flèches bleues), l'équipe cherchant à atténuer les effets du "tyre squirt", à savoir la perturbation du flux d'air qui va vers l'arrière de la voiture quand le pneu se déforme sous la charge aéro en virages.

Comme la majorité de la grille, la VF-17 a un aileron de requin aidant à améliorer la stabilité du flux d'air sur l'aileron arrière, bien qu'il ait une découpe triangulaire afin de rejoindre la colonne vertébrale normale du capot moteur.

L'aileron arrière n'est pas excessivement complexe à ce stade et est soutenu par un seul montant central qui enveloppe l'échappement à sa base et crée une forme en cou de cygne pour fusionner avec le plan principal et l'activateur du DRS au sommet.

Prochain article Formule 1
Ricciardo - La priorité sera la fiabilité à Barcelone

Previous article

Ricciardo - La priorité sera la fiabilité à Barcelone

Next article

Photos - Toutes les F1 de la Scuderia Toro Rosso

Photos - Toutes les F1 de la Scuderia Toro Rosso

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Présentation de la Haas F1 Team VF-17
Équipes Haas F1 Team
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse