Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

La technologie moteur actuelle de la F1 est "trop incroyable"

partages
commentaires
La technologie moteur actuelle de la F1 est "trop incroyable"
Par :
1 juin 2019 à 09:54

Le directeur technique de Racing Point, Andrew Green, pense que les moteurs actuels de la Formule 1 sont "trop incroyables" et estime que la discipline pourrait tirer profit d'une unité de puissance plus simple.

Les V6 turbo hybrides actuels, introduits en 2015, ont été qualifiés "d'incroyable pièce d'ingénierie", l'unité de puissance Mercedes étant devenue l'un des groupes propulseurs les plus efficaces du monde de la course en franchissant la barrière des 50% d'efficacité thermique. Les moteurs atmosphériques précédant avaient une efficacité estimée de 29%. Mais Green, dont l'équipe utilise des blocs à l'Étoile, juge que la technologie est trop sophistiquée.

Lire aussi :

"Je pense que nous avons désormais une incroyable pièce d'ingénierie à l'arrière de la voiture. Mais elle est peut-être juste trop incroyable. Je pense que la barre technologique de l'unité de puissance est juste bien trop haute et j'aimerais voir quelque chose qui est juste légèrement plus simple. C'est mon avis."

"Je pense que je ne dirais jamais non à plus de chevaux. La discipline n'a jamais assez de chevaux. Il faut faire en sorte que les voitures soient plus difficiles à piloter. Je pense à plus de puissance, à une unité de puissance plus simple. C'est dans ce sens là que j'irais."

La pertinence technologique

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a déclaré qu'il accueillerait également avec joie le retour à des moteurs montant haut dans les tours, mais il reconnaît que sa vision est peut-être trop "romantique" alors que l'effort vers des technologies vertes et plus efficaces se poursuit. "Émotionnellement, un moteur atmosphérique, un V10 ou V12 à haut régime, ce serait quelque chose de merveilleux à avoir de nouveau en Formule 1, mais malheureusement, je pense qu'ils sont dépassés désormais."

Lire aussi :

"Je pense que, comme Andy l'a dit, la technologie de ces moteurs [turbo hybrides] est phénoménale. Maintenant, nous avons une période de stabilité des moteurs jusqu'en 2023 je crois ou 2024, donc il est important que la Formule 1 prenne la bonne décision pour l'avenir. Évidemment, le secteur automobile avance énormément actuellement, alors quelles technologies seront pertinentes à ce moment-là ?"

"Parce que quand ces moteurs arriveront en 2025, ça sera pour une période de cinq à dix ans, donc nous parlons en fait jusqu'en 2035, ce qui est loin. Le romantique en moi dit de revenir en arrière, avec du bruit, du son, des haut régimes, [un moteur] atmosphérique."

La voie à suivre

Quant au directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, il concède que l'idée d'un retour à des moteurs atmosphériques est trop optimiste pour la Formule 1, même s'il explique que les moteurs à haute efficacité actuellement utilisés sont "moins excitants". "Le romantique en moi dirait la même chose, mais évidemment en 2025 le monde sera différent, c'est certain."

Lire aussi :

"Clairement, il nous faut plus de puissance et une puissance viable et de longues courses, mais il y aura de nouvelles formes de carburant dans les prochaines années, que l'on parle de bio-carburant, d'une différente composition ou même de carburants de synthèse, en provenance de sources non-fossiles, ça pourrait être attirant et ça demanderait un nouveau développement. Donc, il est probable qu'il s'agisse de la voie à suivre. Moins excitante, bien sûr, qu'un moteur atmosphérique à haut régime, mais c'est sans doute la voie à suivre si nous voulons être pertinents, pas seulement pour les constructeurs de voitures mais également pour la société."

Article suivant
Brawn : Leclerc est "allé trop loin" lors du GP de Monaco

Article précédent

Brawn : Leclerc est "allé trop loin" lors du GP de Monaco

Article suivant

Pérez veut revoir le design de la chicane de Monaco

Pérez veut revoir le design de la chicane de Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Pablo Elizalde