Pourchaire en F1 ? "Je reste concentré à 200% sur la F2"

Malgré ses belles performances en Formule 2, Théo Pourchaire préfère ne pas trop réfléchir à la Formule 1.

Pourchaire en F1 ? "Je reste concentré à 200% sur la F2"

Jusqu'à présent, Théo Pourchaire a confirmé les belles promesses que l'on pouvait attendre de lui en Formule 2. Après un titre en ADAC F4 et une deuxième place en FIA F3, l'ascension météorique du Français se poursuit dans l'antichambre de la F1, où il est le deuxième meilleur rookie en occupant la sixième place du classement, grâce à dix arrivées dans le top 10 dont une prestigieuse victoire à Monaco en douze courses.

Lire aussi :

Avec 43 points de retard sur le leader Oscar Piastri – ce même pilote qui lui avait ravi le titre de FIA F3 l'an passé – et 260 unités encore disponibles à la mi-saison, Pourchaire ne peut être exclu de la course au titre, et une fin de saison tonitruante pourrait donner au membre de la Sauber Academy des espoirs de baquet Alfa Romeo en 2022, même si le directeur d'équipe Frédéric Vasseur a déjà indiqué qu'une arrivée précoce dans l'élite "serait une erreur" pour ce jeune tricolore qui s'apprête à fêter son 18e anniversaire. Cette approche est également celle du principal intéressé.

"Je prends les choses pas à pas, pour être honnête", a confié Pourchaire lors d'un entretien exclusif dans le studio de Motorsport.tv. "J'essaie de ne pas du tout penser à la F1. Je reste concentré à 200% sur la F2, c'est le plus important. La F2, pour moi, c'est ce qui peut me permettre d'aller en F1, tandis que penser à la F1, ça peut plutôt me permettre de ne jamais y arriver. Je ne pense qu'à la F2, mon rêve actuel est de gagner en F2, ce serait une incroyable saison. Après, [je veux] donner le meilleur de moi-même, faire de bons résultats."

Pourchaire a salué l'apport de la Sauber Academy et l'influence libératrice de celle-ci au niveau de son état d'esprit : "C'est pour moi une énorme chance de faire partie de ce junior team de Formule 1, qui est le meilleur, le plus important. Ils m'aident énormément et c'est aussi grâce à eux que je roule en Formule 2. C'est vraiment un soutien hyper important durant cette année, ça ne peut que m'aider à grandir. Je n'ai pas de pression avec eux, c'est le plus important."

"Il me laisse plutôt tranquille, Fred [Vasseur]. Il me laisse faire mon job, lui s'occupe du team de Formule 1. Bien sûr qu'il regarde les performances, je sais qu'il est fier aussi de ce que je fais. Il compte sur moi pour progresser, pour donner le meilleur de moi-même, gagner encore des courses, c'est le plus important. Lui est fier quoi qu'il arrive et me supportera quoi qu'il arrive."

Frédéric Vasseur a récemment annoncé à Motorsport.com que Ferrari n'allait plus choisir directement l'un des pilotes Alfa Romeo, ce dont Antonio Giovinazzi bénéficie depuis 2019. Cela ne signifie pas que l'Italien va perdre son baquet au terme de cette saison, bien au contraire, puisqu'il semble donner satisfaction à l'écurie, mais cette nouvelle pourrait néanmoins ouvrir des perspectives d'avenir supplémentaires à Pourchaire.

"Je pense que le fait que Sauber puisse choisir les baquets en Formule 1 est une très bonne chose", a indiqué le natif de Grasse. "C'est mieux que le team manager de l'écurie, celui qui dirige l'équipe, puisse choisir [ses] pilotes. C'est quand même le principal, je pense que c'est quelque chose de bien."

partages
commentaires
Les attaques "personnelles" de Red Bull sont de trop, selon Wolff
Article précédent

Les attaques "personnelles" de Red Bull sont de trop, selon Wolff

Article suivant

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone

Les évolutions qui ont aidé Mercedes à triompher à Silverstone
Charger les commentaires