Ces Champions de F1 propulsés par Honda

Retour en images sur les titres auxquels Honda a contribué en Formule 1, avec des constructeurs comme Williams et McLaren, mais aussi des pilotes comme Ayrton Senna, Alain Prost ou encore Max Verstappen.

1986
1986
1/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Titre constructeurs avec la Williams FW11 (pilotée par Nigel Mansell et Nelson Piquet).
1987
1987
2/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Titre pilotes avec Nelson Piquet.
1987
1987
3/12

Photo de: LAT Images

Titre constructeurs avec la Williams FW11B (également pilotée par Nigel Mansell).
1988
1988
4/12

Photo de: LAT Images

Titre pilotes avec Ayrton Senna.
1988
1988
5/12

Photo de: LAT Images

Titre constructeurs avec la McLaren MP4/4 (également pilotée par Alain Prost).
1989
1989
6/12

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

Titre pilotes avec Alain Prost.
1989
1989
7/12

Photo de: LAT Images

Titre constructeurs avec la McLaren MP4/5 (également pilotée par Ayrton Senna).
1990
1990
8/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Titre pilotes avec Ayrton Senna.
1990
1990
9/12

Photo de: Ercole Colombo

Titre constructeurs avec la McLaren MP4/5B (également pilotée par Gerhard Berger).
1991
1991
10/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Titre pilotes avec Ayrton Senna.
1991
1991
11/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Titre constructeurs avec la McLaren MP4/6 (également pilotée par Gerhard Berger).
2021
2021
12/12

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Titre pilotes avec Max Verstappen.

Cliquez sur les flèches ci-dessus ou celles de votre clavier pour passer d'une photo à l'autre.

En dépit de son statut de constructeur automobile mondial et de son histoire riche en sports mécaniques, notamment en Formule 1, Honda n'a remporté aucun titre en son nom propre en discipline reine. En effet, en huit saisons de présence officielle en tant que constructeur à part entière, jamais la couronne n'est tombée dans l'escarcelle de la marque, qui n'a de toute façon jamais fait mieux dans ce classement que quatrième en 1967 et en 2006.

Toutefois, bien entendu, Honda a participé en tant que motoriste à plusieurs sacres et même à l'une des épopées les plus connues de l'Histoire de la F1, avec McLaren entre 1988 et 1992. Mais officiellement, le motoriste n'est ni plus, ni moins qu'un partenaire de la performance et la firme n'a fait qu'accompagner le sacre de pilotes ou de constructeurs, les deux seuls titre officiels reconnus par la FIA.

Pour faire bonne mesure dans son cas, il faut toutefois d'emblée préciser que l'engagement de Honda en F1 a souvent eu lieu au travers de partenariats qui ont fait des écuries de pointe équipées de leurs moteurs des structures d'usine ou presque, disposant quasiment de la force de frappe maximale de la compagnie, et cela est aussi vrai pour Williams et McLaren dans les années 1980-90 que pour Red Bull Racing en 2021. Aussi, la frontière est donc parfois difficile à tracer entre la réalité des moyens mis en œuvre pour parvenir au résultat final et ce qui restera dans les palmarès officiels.

Ajoutons par ailleurs que, si l'on voulait établir au sens large une influence de Honda dans des titres mondiaux, il faudrait ajouter ceux de la saison 2009. En effet, si la voiture utilisée par l'écurie dirigée par Ross Brawn a officiellement pris le nom de "Brawn", il s'agissait en réalité d'un châssis conçu méticuleusement et longuement par Honda pour préparer la révolution technique, avant que l'entreprise ne décide précipitamment quitter la F1 fin 2008, sur fond de crise économique mondiale et ne revende son écurie pour une livre symbolique. On arguera toutefois que ce châssis a été victorieux avec un moteur Mercedes et que l'on ne saura jamais ce qui aurait pu se passer si un bloc Honda avait été à sa place.

Lire aussi :
partages
commentaires
Ferrari va discuter d'avenir avec Sainz après une "excellente saison"
Article précédent

Ferrari va discuter d'avenir avec Sainz après une "excellente saison"

Article suivant

Le titre de Verstappen pas terni par le GP d'Abu Dhabi, selon Horner

Le titre de Verstappen pas terni par le GP d'Abu Dhabi, selon Horner
Charger les commentaires