Todt aux équipes : Donnez-moi le pouvoir de changer la F1!

Le Président de la FIA, Jean Todt, affirme que si les équipes désirent vraiment qu'il intervienne dans le fonctionnement de la discipline, elles doivent officiellement lui céder le contrôle.

Récemment, le Directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, en appelait à la FIA et à la FOM de réagir, les équipes ne parvenant pas à trouver d'accord sur les prochains règlements de la F1. Horner désirait ainsi que Todt et Ecclestone interviennent et imposent la marche à suivre.

Jean Todt indique être sceptique quant à la possibilité que les équipes cèdent la main sur la question, et estime donc qu'elles devraient revoir leur position au sein du Groupe Stratégique ainsi qu'au sein de la Commission F1 si elles désirent de profonds changements dans la prise de décision.

Lire aussi : Todt - "La F1 a la migraine, pas un cancer"

"Pour moi, ce sont seulement des mots", commente-t-il au sujet des propos de Horner. "Ils font tout un foin autour du Groupe Stratégique mais en appellent finalement à la FIA et à la FOM pour décider..."

"Je l'ai déjà dit, m'asseoir autour d'une table en compagnie de Bernie et décider de ce qui peut être bon pour le sport, cela me va très bien. Mais nous avons besoin d'être certains que ce soit bon pour la Formule 1."

"Seulement croyez-moi, ceux qui prétendent qu'ils doivent être impliqués puis qui demandent à la FIA et à la FOM de décider, ceux-là seront les premiers à se plaindre car ils ne seront plus consultés... Il faut donc voir comment cela peut être mis en place."

Et l'homme fort de la FIA d'ajouter : "S'ils sont d'accord pour que nous décidions, alors je leur demanderai un mandat officiel et il y aura un accord écrit. Je suis prêt à le faire, mais j'ignore si c'est leur volonté réelle."

Les critiques doivent cesser

Todt déclare être loin d'être impressionné par les acteurs de la F1 qui critiquent leur sport. Le Français estime même que ces personnes feraient mieux de se taire et se concentrer afin d'être plus fort, plutôt que d'endommager l'image de la compétition.

"Il n'est évidemment pas bon de décourager les gens à suivre la F1. Mais ces propos peuvent aussi décourager les sponsors, car quelle entreprise voudrait investir dans le sport automobile en voyant que les acteurs eux-mêmes n'y sont pas heureux?"

"Et pour couronner le tout, ces personnes peuvent décourager de potentiels nouveaux arrivants en Formule 1. Si vous êtes aujourd'hui un grand constructeur et que vous constatez un tel manque d'harmonie, vous n'aurez probablement pas envie de vous investir."

Lire aussi : Todt - Je déteste l'idée des voitures clientes!

Il ajoute : "Prenez une équipe comme Williams. Ils n'étaient nulle part il y a deux ans et ils ont simplement décidé de revoir toute leur organisation. Je ne pense pas que leurs moyens financiers aient augmenté de façon impressionnante, ils travaillent réellement bien mieux. L'argent est toujours important mais souvenez-vous qu'il y a quelques années, nous avions en F1 des grands constructeurs qui dépensaient énormément, et qui n'ont jamais gagné une seule course. Ils se sont découragés et ils sont partis."

"Bien sûr, vous vous découragez si vous investissez beaucoup et que vous ne gagnez pas. Mais selon moi, soit l'on se décourage, soit on réfléchit à ce qu'il faut faire pour gagner."

"Il est aussi très difficile de rester compétitif une fois que l'on y arrive. Il ne faut pas critiquer ceux qui gagnent, car c'est vraiment admirable. Ils travaillent énormément et ils poussent les autres à progresser."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags fia, jean todt