Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
76 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
89 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
111 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
132 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
146 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
160 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
188 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
195 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
216 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
251 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
265 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
279 jours

Todt propose que la F1 et le WEC partagent leur moteur

partages
commentaires
Todt propose que la F1 et le WEC partagent leur moteur
Par :
4 janv. 2018 à 13:03

Président de la FIA, Jean Todt a relancé l'idée d'un moteur qui pourrait être utilisé à la fois en Formule 1 et dans d'autres championnats de sport auto.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, au départ
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Départ : #18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb mènent
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Jean Todt, président de la FIA
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, Pascal Wehrlein, Sauber C36, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, à l'arrière du peloton au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Départ : #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy en tête
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Lance Stroll, Williams FW40, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, au départ

Ce concept a précédemment été proposé à la fin des années 2000, lorsque la FIA a chargé Ricardo, un cabinet britannique d'expertise en ingénierie, d'analyser le potentiel d'une réglementation commune visant à créer un moteur de base dont l'usage pourrait être adapté dans pas moins de 11 championnats majeurs à travers le monde.

Ce rapport de 2009 suggérait que des championnats allant de la F1 à l'Endurance en passant par les formules de promotion, l'IndyCar, le rallye et les voitures de tourisme utilisent des versions différentes du même moteur, mais le projet est tombé à l'eau, les parties prenantes craignant qu'il s'avère trop coûteux et difficile à mettre en œuvre.

Mais avec l'énorme investissement requis pour produire des moteurs selon la réglementation hybride actuelle en Formule 1, Jean Todt suggère que ce concept pourrait s'avérer attirant.

"Ce que nous devrions nous demander, qui n'est pas facile, c'est probablement si nous pourrions utiliser ce moteur dans d'autres catégories du sport automobile", déclare Todt. "Actuellement, chaque catégorie de sport auto a sa propre réglementation, donc nous devrions sûrement essayer de voir si nous pouvons avoir des synergies."

Le LMP1 en candidat idéal

Todt désigne la catégorie LMP1 du WEC comme un candidat au partage d'une réglementation moteur avec la Formule 1. Cette dernière s'étant dirigée vers des moteurs à la durée de vie plus longue, cela aurait du sens selon lui d'utiliser cette technologie en Endurance.

"Nous avons le championnat d'Endurance avec le LMP1", ajoute-t-il. "Nous avons des moteurs complètement différents, donc cela aurait du sens d'envisager un avenir qui utilise cette synergie – qui couvre justement le même type de kilométrage – pour le championnat d'Endurance."

Le WEC évalue actuellement ses options pour l'avenir, réagissant au départ de Porsche et d'Audi du LMP1. Bien qu'il ait été suggéré de se diriger vers un style plus proche des voitures de route, un changement majeur de philosophie au niveau du moteur est considéré comme peu probable, puisque la stabilité de la réglementation a été promise aux équipes privées.

Selon les informations de Motorsport.com, l'idée émise par Todt n'a pas encore été formellement proposée aux écuries de LMP1.

La dernière tentative d'un partage de technologie moteur entre la Formule 1 et la catégorie reine de l'Endurance s'était mal terminée. Lorsque les Groupe C ont adopté les moteurs 3,5l des F1, la disparition du Championnat du monde des Voitures de sport en a tout simplement découlé à l'aube de la saison 1993.

Article suivant
Bilan technique - Les évolutions de la Haas VF-17

Article précédent

Bilan technique - Les évolutions de la Haas VF-17

Article suivant

Ecclestone doute que la F1 survive sans Ferrari

Ecclestone doute que la F1 survive sans Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble