Todt : La fiabilité, et non la vitesse, va décider du titre 2017

partages
commentaires
Todt : La fiabilité, et non la vitesse, va décider du titre 2017
Par : Lawrence Barretto
12 sept. 2017 à 14:10

Le président de la FIA, Jean Todt, croit que la fiabilité sera le facteur clé qui décidera du Championnat du monde de Formule 1.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Le pilote Mercedes, Lewis Hamilton, est en tête devant le pilote Ferrari de Sebastian Vettel, pour trois points avec sept courses et donc 175 unités restantes.

Valtteri Bottas compte 38 points de retard sur Vettel, alors que Kimi Räikkönen est lui à 97 unités derrière son équipier.

Vettel et Hamilton n'ont pas connu d'abandon jusqu'ici cette saison et sont les deux seuls pilotes à avoir fini toutes les courses dans les points.

"Si quelqu'un vous dit qu'untel va gagner, c'est un mensonge parce que nous ne pouvons pas savoir, ce qui est bien", a déclaré Todt. "Nous connaissons seulement ceux qui ne peuvent pas gagner. Mais qui peut l'emporter ? C'est un championnat du monde très serré."

"On a deux pilotes qui semblent être favoris, même s'il y en a un [autre] qui n'est pas très loin derrière. Nous avons encore [sept] Grands prix, donc il reste beaucoup de chemin. À mon avis, celui qui pourrait perdre le championnat est celui qui aura un problème de fiabilité."

"Si l'un d'entre eux a un problème de fiabilité, il sera très difficile de revenir parce que, normalement, ils sont premier ou deuxième. Pouvez-vous imaginer si l'un d'eux perd 25 à zéro ? Il sera très difficile de rattraper 25 points en [sept] Grands Prix."

Il existe également la possibilité que des pénalités sur la grille touchent Hamilton et Vettel étant donné leur utilisation moteur jusqu'ici. Ainsi, si Hamilton devait avoir besoin d'un nouveau moteur à combustion interne, d'un turbo ou d'un MGU-H, il subirait des sanctions, alors que Vettel est à la limite en termes de turbocompresseurs.

Prochain article Formule 1
Force India envisage de recruter pour viser le top 3

Previous article

Force India envisage de recruter pour viser le top 3

Next article

La F1 veut des pilotes F2 en piste en EL1

La F1 veut des pilotes F2 en piste en EL1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités