Le retour du GP de France en 2018
Dossier

Le retour du GP de France en 2018

Todt - "Le Grand Prix de France fait partie de notre patrimoine"

partages
commentaires
Todt -
Par : Fabien Gaillard
5 déc. 2016 à 15:24

Le président de la Fédération Internationale de l'Automobile, Jean Todt, a adressé un message aux organisateurs du Grand Prix de France, qui fera son retour au calendrier de la F1 en 2018.

Logo du circuit Paul Ricard
Le président de la FIA, Jean Todt
La ligne des stands du Paul Ricard
Frédéric Sausset reçoit le trophée du président des mains de Jean Todt avec Christophe Tinseau
Vue aérienne du Circuit Paul Ricard
Jean Todt, président FIA
Circuit Paul Ricard

L'ancien directeur de la Scuderia Ferrari, depuis devenu président de la FIA, était absent de la conférence de presse qui se tenait ce lundi au siège de l'Automobile Club de France, mais a tenu à laisser un message vidéo dans lequel il exprime toute sa joie de voir le retour du Grand Prix de France.

"Je souhaite tout d'abord féliciter la région PACA, le département du Var et les autres collectivités impliquées d'avoir relancé ce projet pour aboutir à cet accord avec le promoteur du championnat du monde de Formule 1."

"Voir la France accueillir de nouveau, en 2018, un Grand Prix de Formule 1 est une grande satisfaction pour la FIA. L'histoire du sport automobile est née dans notre pays avec l'organisation du premier Grand Prix de France en 1906. Certaines épreuves font partie de notre patrimoine ; le Grand Prix de France fait partie de celui-ci."

"En tant que président de cette organisation, il nous faut bien entendu garder un certaine neutralité, mais j'avoue que je suis très heureux d'inscrire à nouveau au calendrier une date pour une manche en France. Le championnat du monde de Formule 1 est une compétition prestigieuse, associant performance extrême et passion populaire. Elle offre une visibilité mondiale aux acteurs."

"Pour vous, cela a certainement été un élément essentiel au moment de s'engager dans ce projet. Ce merveilleux circuit du Castellet a vu se disputer tant de belles courses dans les années 1980. Votre espoir se concrétise maintenant. Le Castellet a été modernisé et présente toutes les qualités pour accueillir dans toutes les conditions le Grand Prix de France."

"Je suis très heureux de cette annonce. Je suis très impatient de voir des Formule 1 aborder la courbe de Signes et de voir qui succédera à Alain Prost, vainqueur du dernier Grand Prix au Castellet. [...] Il reste beaucoup de travail pour finaliser les conditions d'organisation de cet événement. Je vous adresse mes vœux de succès."

Avec Benjamin Vinel

Tout savoir sur le Grand Prix de France en vidéo

Prochain article Formule 1
GP de France - 65'000 à 75'000 spectateurs espérés en 2018

Previous article

GP de France - 65'000 à 75'000 spectateurs espérés en 2018

Next article

GP de France - Un accord sur 5 ans et le soutien des collectivités

GP de France - Un accord sur 5 ans et le soutien des collectivités

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités