Todt ne "pense pas" que la F1 passera au pneu 18 pouces

B.D., Londres – Présent à Londres en marge du dernier ePrix de Formule E de la saison, Jean Todt n'a pas pu éviter la question brûlante qui entoure l'évolution de la F1 et les choix à faire pour le futur.

Le Président de la FIA, qui a déjà écumé de nombreux sujets autour de la catégorie reine en milieu de semaine, s'est montré très réservé quant à l'introduction des pneus 18 pouces dans la discipline. Un choix technique directement lié à la candidature de Michelin pour 2017 : le manufacturier clermontois a clairement fait du passage au 18 pouces une condition pour son retour.

Directement questionné sur son sentiment quant à cet hypothétique changement, Todt a répondu : "Je ne pense pas. Il y aura une évolution des pneus, clairement."

Michelin est notamment présent en Formule E avec des pneus 18 pouces, mais dans des conditions qu'il ne faut pas mélanger avec celles qui doivent selon lui encadrer la F1.

"L'idée, ici, était d'utiliser les mêmes pneus, quelles que soient les conditions météorologiques. C'est spécifique à la Formule E. Cela ne doit pas être comparable, c'est une catégorie différente", insiste Todt.

Lire aussi

Le Président de la FIA n'a pas à trancher

S'il se montre sceptique, le Français rappelle toutefois qu'il n'a pas à peser dans le processus de décision, qui revient aux experts techniques.

"Je ne pense pas que le président de la FIA doive décider de la taille des pneus", assure-t-il. "Honnêtement, j'ai le sentiment que ce ne serait pas convenable. Beaucoup de gens se plaignent et disent que je devrais, mais ce n'est pas mon style quand je gère une organisation."

"Je pense que je dois m'occuper de la stratégie de l'organisation sur le sport, la mobilité, vous savez que la sécurité routière m'est très chère. Je ne dis pas que ce n'est pas important, mais il est important que ce soit décidé par des gens qui ont plus de compétences de moi sur la taille des pneus."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags fia, jean todt, michelin, pirelli, pneus