Tom Coronel à l’assaut du Dakar avec son jumeau

Tom Coronel s’apprête à prendre le départ du rallye Dakar au volant d’un buggy de l’équipe Maxxis Super B Dakarteam, où il retrouvera son frère jumeau Tim Coronel, qui prendra les commandes d’une voiture similaire

Tom Coronel s’apprête à prendre le départ du rallye Dakar au volant d’un buggy de l’équipe Maxxis Super B Dakarteam, où il retrouvera son frère jumeau Tim Coronel, qui prendra les commandes d’une voiture similaire.

Tom et Tim Coronel partagent, entre bien d’autres choses, le goût de la course automobile. Les deux jumeaux néerlandais ont tous les deux effectués leurs classes en monoplaces avant de bifurquer vers les courses en berline. Mais, alors que Tom Coronel (à droite sur la photo) est devenu un pilier du championnat WTCC, et un personnage incontournable du paddock, son frère Tim a bifurqué vers les pistes du Dakar à la fin des années 2000. Après deux premières participations au volant de 4X4 « classiques » en 2007 et 2009, Tim Coronel s’est fait une spécialité de la course en solo au volant d’un buggy monoplace, remportant sa catégorie en 2010 et 2011. En tout, sept Dakar, et un seul abandon.

Tom et Tim Coronel étaient déjà associés lors de l’édition 2009, où ils avaient réussi à rejoindre l’arrivée en 71e position. A 42 ans, les deux frères repartent non pas ensemble, mais l’un derrière l’autre, sur deux machines identiques, mais avec des ambitions différentes. Si Tim Coronel visera une nouvelle fois la victoire dans sa catégorie, Tom Coronel s’embarque davantage dans l’optique d’une aventure humaine.

"Après avoir atteint la ligne d'arrivée en 2009, mon objectif était atteint sur le Dakar, et il était hors de question que je revienne", explique le pilote de la Chevrolet Cruze RML du ROAL Racing cette saison. "Je me suis demandé ce qu'on pouvait ajouter pour rendre l'aventure encore plus intéressante. J'ai discuté avec la chaîne RTL 7, à qui j'ai proposé de livrer quotidiennement des sujets réalisés sur la piste avec plusieurs caméras dont elle m'équipera tout au long du rallye. Je serai son reporter en course, et je m'arrêterai dès que je verrai une histoire sympa à raconter".

On rappellera qu'Yvan Muller a disputé le rallye Dakar à deux reprises, en 2007 et 2009. Quant à Sébastien Loeb, il pourrait rejoindre l'aventure Peugeot lors d'une prochaine édition de la grande classique de rallye raid.

Le Dakar 2015 s'élancera le 4 janvier prochain de Buenos avec un passage au Chili, en Bolivie, puis un retour en Argentine et à Buenos Aires deux semaines plus tard.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités