Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Toro Rosso et Albon changent d'approche en essais libres

partages
commentaires
Toro Rosso et Albon changent d'approche en essais libres
Par :
25 avr. 2019 à 16:35

Toro Rosso va modifier et adapter son plan de roulage pour la journée de vendredi à Bakou, afin de faciliter l'adaptation d'Alexander Albon sur un tracé aussi particulier et exigeant. Une approche différente qui concernera également la suite de la saison.

À son aise pour ses débuts en Formule 1 lors des trois premiers Grands Prix, avec une remontée remarquée depuis la dernière place jusqu'à la dixième à Shanghai, Alexander Albon connaît le circuit azéri pour y avoir couru – et gagné – en F2, mais devra trouver les limites au volant d'une F1. Toro Rosso va tout mettre en place pour que son pilote puisse se concentrer sur ce travail vendredi lors des deux premières séances d'essais libres, plutôt que sur la monoplace en elle-même.

"Je persiste à dire que j'ai un peu de mal à me mettre rapidement au niveau en EL1 et EL2", explique Albon. "Nous avons donc modifié le plan de roulage de mon côté afin de faciliter les choses pour moi. Ça rend juste la voiture un peu plus prévisible le vendredi, et ensuite je peux être plus agressif avec le set-up au fil du week-end. Pour moi, il s'agit d'être en confiance plus tôt. Il est question d'avoir une voiture un peu plus centrée sur la stabilité plutôt que sur autre chose. Comme ça je peux me familiariser avec le circuit. Melbourne et la Chine étaient nouveaux pour moi, et on veut avoir une voiture qui permet de passer plus de temps à apprendre le circuit que la monoplace."

Lire aussi :

Le Thaïlandais précise que l'idée de changer d'approche est venue à la fois de l'équipe et de lui-même. "Si la voiture est un peu nerveuse le vendredi, ce n'est pas confortable pour apprendre le circuit, probablement à cause de l'expérience plutôt qu'autre chose", insiste-t-il. "Je ne connais pas les circuits, donc quand j'attaque d'entrée et que je fais de petites erreurs, avec du survirage, ça me demande plus de temps pour être à l'aise avec la voiture. C'était une décision commune. Toro Rosso a cette expérience et ils savent de quoi a besoin un rookie pour être en confiance dans la voiture."

À la tête d'un capital de trois points au championnat suite à ses deux entrées consécutives dans le top 10, Albon estime avoir encore beaucoup à améliorer et se sent capable de progrès significatifs lors des Grands Prix à venir.

"Le rythme a été correct, même lors des essais hivernaux, ce n'était pas si mal, et je me sens plutôt à l'aise avec la voiture", précise-t-il. "Mais il y a encore des endroits où je dois progresser. Je le sais. Il y a des domaines où j'affine les choses, également avec le set-up, car il y a un truc en F1 : connaître les outils sur le volant et tout ce qui va avec fait la différence au chronomètre. J'essaie donc d'être un peu plus actif."

Alexander Albon, Toro Rosso parcourt la piste à pied avec son équipe

Article suivant
Photos - Jeudi au GP d'Azerbaïdjan

Article précédent

Photos - Jeudi au GP d'Azerbaïdjan

Article suivant

Mercedes reprend le design dentelé de l'aileron arrière

Mercedes reprend le design dentelé de l'aileron arrière
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Jeudi
Lieu Baku City Circuit
Pilotes Alexander Albon
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine