Toro Rosso clarifie son recours aux consignes d'équipe

Toro Rosso a fait savoir à ses pilotes que son intention était d’éviter d’avoir à donner des consignes d’équipe à l’avenir, sauf si des stratégies trop différentes venaient à l’imposer. 

Toro Rosso clarifie son recours aux consignes d'équipe
Franz Tost, team principal Scuderia Toro Rosso
Franz Tost, team principal Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso et Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 devant son équipier Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso lors de la conférence de presse de la FIA
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11

Le début de saison de l’écurie italienne a été controversé à Melbourne, où Max Verstappen et Carlos Sainz se sont retrouvés roue dans roue et ont vécu une deuxième partie de Grand Prix frustrante, après leur arrêt au stand. Après la course, Verstappen est apparu très agacé par le fait que Sainz ait ignoré une consigne d'équipe lui intimant de le laisser passer. Néanmoins, l’Espagnol a insisté sur le fait qu’il avait agi correctement en conservant sa position. 

Afin de calmer les esprits et d’éviter d’alimenter la rivalité entre ses pilotes, Toro Rosso a longuement discuté avec les deux hommes. Directeur de l’écurie, Franz Tost a clarifié le fait que des consignes d’équipe ne seraient pas imposées, à moins qu’elles soient absolument essentielles. 

"De manière générale, chez Toro Rosso, nous ne voulons pas avoir recours à des consignes d’équipe si ce n’est pas nécessaire", a-t-il confirmé à Motorsport.com. "S’ils sont sur la même stratégie et que c’est la fin de la course, nous ne voulons pas avoir à demander d’inverser les positions ou quoi que ce soit. Si nous voyons que ça pourrait être avantageux pour l’équipe, alors bien sûr nous donnerons une consigne d’équipe. Mais nous sommes flexibles avec ça, c’est ouvert."

Nouveau point de départ

Pour Tost, l’incident du Grand Prix d’Australie est déjà oublié et des bases saines sont de nouveau posées pour pouvoir aller chercher un bon résultat à Bahreïn ce week-end. Il ne doute pas que ses deux pilotes feront à nouveau ce qu’il y a de mieux pour aider l’équipe. 

"Évidemment, après une telle course, on se réunit et on discute", admet-il. "On passe en revue différents sujets en se demandant pourquoi, en regardant ce qui s’est passé. Et nous avons tout clarifié."

"Pour moi, rien de particulier n’est arrivé. Les deux pilotes sont très jeunes et passionnés, ils font leur travail. Parfois, les émotions crèvent un peu plus l’écran. Mais dans l’ensemble, je suis assez confiant et je suis certain que tout est réglé et que nous partons de zéro ici. Nous verrons."

Sainz satisfait

Jeudi, dans le paddock de Bahreïn, Sainz s’est dit ravi d’avoir vu l’équipe clarifier sa position sur le sujet, prévenant ainsi de tout éventuel problème du genre à l’avenir. Pouvoir lutter en piste face à son coéquipier est primordial pour lui. 

"On nous a tous les deux clarifié ce que l’on attend de nous, ce que nous devons faire lors des courses à venir, et j’espère que ce ne sera plus un problème", a-t-il confié. "Je n’ai aucun problème avec l’équipe, et lors de la dernière course je n’ai pas eu de problème avec Max, car je faisais juste ma course, c’est arrivé qu'il se retrouve là et il a eu quelques problèmes. Honnêtement, je n’ai de problème avec personne. Je crois que j’ai suivi la procédure et le code de course."

Évoquant la controverse autour des consignes d’équipe, le pilote espagnol souligne qu’il est très heureux de pouvoir se battre en piste face à son coéquipier, sans que l’équipe n’intervienne. 

"Si nous ne sommes pas sur la même stratégie, si nous sommes sur des stratégies différentes et que Max est derrière moi, qu’il est en supertendres et que je suis en mediums, il n’y a aucune raison de se battre avec lui", précise-t-il. "Mais si nous sommes sur la même stratégie, que nous avons tous les deux les mêmes pneus, que l’on s’est arrêté plus ou moins au même tour et que l’on a les mêmes pneus jusqu’à la fin de la course, je serai plus qu’heureux de me battre avec Max : tout simplement comme avec les 21 autres pilotes qui sont là."

"Je suis venu en Formule 1 pour me battre avec les 21 meilleurs pilotes du monde. C’est ce qui m’excite. Pas que l’on demande à quelqu’un de laisser passer un autre."

Avec Jonathan Noble

 

partages
commentaires
Ricciardo et Kyvat approuvent le Halo imaginé par Red Bull
Article précédent

Ricciardo et Kyvat approuvent le Halo imaginé par Red Bull

Article suivant

Webber - Rosberg peut mieux faire, Vettel va contrarier Mercedes

Webber - Rosberg peut mieux faire, Vettel va contrarier Mercedes
Charger les commentaires