Toro Rosso écarte un passage au moteur Ferrari 2016

Franz Tost a écarté l'hypothèse d'un passage à l'unité de puissance Ferrari 2016 au cours de la saison à venir.

Toro Rosso écarte un passage au moteur Ferrari 2016
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11

En fin d'année dernière, Toro Rosso a réussi à obtenir un accord de fourniture moteur avec Ferrari, après avoir connu une période trouble aux côtés de Renault et subi les dommages collatéraux de la relation entre l'écurie autrichienne et le motoriste français. L'accord arraché in extremis n'était toutefois pas sans concession, puisque l'écurie de Faenza a dû accepter d'utiliser cette année un moteur Ferrari spécification 2015.

Au début de l'année, il y a eu des discussions en Italie quant à la possibilité de passer à un bloc Ferrari spécification 2016 plus tard dans la saison, mais Tost assure que cela ne se produira pas. 

"Non, ce n'est pas pris en considération, car cela signifie qu'il faut construire une voiture complètement nouvelle", a-t-il clarifié. "C'est une question de temps et d'argent. Toro Rosso n'est pas dans une situation qui permet d'avoir de nombreuses évolutions et de construire deux voitures en une saison. Donc non, je ne crois pas."

Pas d'évolution moteur

L'unité de puissance Ferrari 2015 ne bénéficiera pas non plus de développement cette année, ce qui pourrait affecter plus grandement les performances de Toro Rosso en deuxième partie de saison, quand les autres équipes disposeront de moteurs ayant subi des modifications. Pour l'équipe italienne, cette situation était toutefois claire depuis le début et Tost ne s'attend pas à ce qu'elle change. 

"Si Ferrari arrive avec quelques nouvelles évolutions, je serai plus qu'heureux", admet-il. "Mais je crois qu'ils se concentreront sur le développement de leur moteur 2016 et qu'il ne passeront pas de temps sur le moteur 2015. C'est en tout cas ce que je sais. Ce serait une bonne surprise s'ils venaient nous voir en disant : nous avons une nouvelle évolution."

Avec Erwin Jaeggi et Oleg Karpov

partages
commentaires
Webber - Mercedes a suivi l'exemple de Porsche

Article précédent

Webber - Mercedes a suivi l'exemple de Porsche

Article suivant

Surtees presse Hamilton de revoir sa critique du Halo

Surtees presse Hamilton de revoir sa critique du Halo
Charger les commentaires