Toro Rosso : "Nous devons être en Q3" avec l'évolution Honda

partages
commentaires
Toro Rosso :
Par : Basile Davoine
5 oct. 2018 à 04:59

Les attentes sont grandes autour de l'écurie Toro Rosso à Suzuka, où elle dispose définitivement de la dernière évolution du moteur Honda.

Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13, avec des capteurs aérodynamiques
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13, avec des capteurs aérodynamiques
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso, fait le tour du circuit à pied
Un chapeau de fan décoré pour Toro Rosso

En marge du Grand Prix du Japon, Franz Tost met la pression sur ses troupes. À Suzuka, Toro Rosso dispose de l'évolution Honda qui a déjà été testée en essais libres à Sotchi. Mais cette fois-ci, le motoriste nippon s'attend à pouvoir utiliser cette nouvelle spécification tout au long du week-end.

Toro Rosso a fait part de sa satisfaction quant au gain de performance apporté par ce nouveau moteur, tandis que Pierre Gasly a pris la 11e place de la première séance d'essais libres vendredi matin, avec un temps parfaitement identique à celui de Marcus Ericsson. De quoi laisser place à des attentes élevées pour la suite des événements.

"Avec la Spec 3 du moteur, nous devons être en Q3", prévient Franz Tost, directeur de Toro Rosso. "Nous devons être devant Sauber car ils nous ont mis beaucoup de pression au championnat constructeurs."

L'écurie suisse, neuvième du classement, est en effet revenue à trois points de Toro Rosso grâce aux deux entrées successives dans le top 10 de Charles Leclerc, à Singapour et Sotchi. Dans le même temps, Toro Rosso n'a plus marqué de point depuis la neuvième place de Gasly à Spa-Francorchamps, fin août, et n'a atteint la Q3 qu'une fois lors des quatre derniers Grands Prix.

Lire aussi :

L'évolution Honda est un premier pas important ce week-end, avant le nouveau package attendu sur la STR13 à partir du Grand Prix des États-Unis, dans deux semaines. Patron de Honda Motorsport, Masashi Yamamoto reconnaît que la Spec 3 a pris plus de temps que prévu pour être introduite, mais se satisfait des progrès réalisés.

"Nous n'avons pas été aussi rapides que nous aurions voulu l'être au niveau du développement", confirme-t-il. "Récemment, tout s'est bien mieux passé, surtout en ce qui concerne la chambre de combustion. Nous l'avons fait évoluer et c'est enfin terminé. Les problèmes que nous avons rencontrés avec l'autre moteur étaient liés au calibrage. Nous avons corrigé ça depuis la Russie, en une semaine, pour Suzuka. Je suppose que monsieur Tost peut s'attendre à un super week-end."

Yamamoto renouvelle en revanche la prudence quant aux comparaisons hâtives avec les autres unités de puissance du plateau, plus particulièrement Renault, que la marque cherche à dépasser dans la hiérarchie.

"La Spec 3, que nous avions apportée en Russie, n'a pas encore pris part à une course, c'est la première opportunité ici", rappelle-t-il. "[Après la course] ce sera davantage comparable avec les autres moteurs que nous avons utilisés auparavant. Pas seulement au niveau du moteur, mais pour la performance totale de la voiture."

Prochain article Formule 1
Gasly réprimandé pour l'incident avec Hamilton

Article précédent

Gasly réprimandé pour l'incident avec Hamilton

Article suivant

Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement

Hülkenberg : Renault a perdu la course au développement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Lieu Suzuka
Pilotes Pierre Gasly , Brendon Hartley
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités